Devenir électro-conscient

Devenir électro-conscient pour éviter de devenir électro-sensible…

Voici une vidéo qui résume très bien les pollutions électromagnétiques (EM) de basse fréquence (BF) que l’on retrouve dans la plupart des maisons.

Elle a été faite par Jean-Philippe Carrère de l’association Les pieds à la terre en visite de diagnostic chez Thierry Casasnovas. Le début de la vidéo parle surtout des hautes fréquences mais à partir de la 4e minute, on passe au 50 Hz des maisons qui provoquerait, selon le Pr Belpomme, l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique.

A ce sujet, vous pouvez consulter cette page :

http://www.teslabel.be/PDF/Le_Syndrome_d_Intolerance_aux_Champs_Electromagnetiques_Pr_Belpomme_2011.pdf

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=re56Nrzqw0o]

Les pollutions EM de base fréquence sont issues du courant électrique 50 Hz qui circule dans toutes les habitations à partir du moment où le compteur est enclenché. Elles sont vraiment le parent pauvre des pollutions EM, car personne ne s’en soucie. Il m’est arrivé de nombreuses fois, en visite chez des personnes électro-hyper-sensibles, pourtant incollables et imbattables au sujet des hautes fréquences, des micro-ondes de la téléphonie mobile (WIFI, DECT, portables, antennes-relais), de constater dans leur maison des pollutions EM qui rendaient l’atmosphère extrêmement lourde, d’une densité qui picote l’intérieur du cerveau. Brrr… tout à fait désagréable.

Impact sur la santé

Hormis le côté désagréable de la chose, ce type de pollution présente à long terme des effets tout à fait nocifs pour le corps, qui lui aussi a son propre fonctionnement électrique. Et oui, nous ne sommes pas que de la chimie. Au cœur de nos cellules,  il y a des molécules, composées d’atomes, donc d’un noyau, chargé de protons (+) et de neutrons (neutres), avec des électrons qui tournent autour. La cellule comprend un noyau, un cytoplasme (le milieu rencontré à l’intérieur de la cellule), et une membrane qui a une tension électrique ou différence de potentiel de 70 mV.

Si l’on soumet l’organisation cohérente et équilibrée des cellules qui constituent notre corps à des champs électromagnétiques constants, alors le fonctionnement de nos cellules en sera affecté. En effet, les champs électromagnétiques font partie des rayonnements dits non-ionisants. Ces rayonnements se propagent sous formes d’ondes et émettent une énergie suffisante pour exciter les atomes des cellules, mais insuffisante pour altérer leur structure et émettre des ions. Ils peuvent donc avoir des effets sur le système nerveux (électrique), sur le système endocrinien (chimique) et le système immunitaire, en provocant l’augmentation ou la diminution de l’activité de ces différents systèmes.

En termes plus simples, le rayonnement basse fréquence d’une lampe de chevet mal branchée (inversion du branchement du câble dans la prise de courant de sorte que la phase du câble sera connectée au neutre de la prise et que le neutre du câble sera connectée à la phase de la prise), par exemple, pourra impacter la glande pinéale en diminuant son activité, provocant ainsi une baisse de la production de la mélatonine, ce qui aura des conséquences sur le sommeil et le système immunitaire.

Petit rappel sur les rayonnements ionisants : certains atomes, au noyau instable, sont radioactifs, c’est-à-dire qu’ils émettent un rayonnement qui se propage soit sous forme de trains de particules (alpha, bêta) , soit sous forme d’ondes nature électromagnétique (rayons X, rayons gamma). On dit qu’un rayonnement est ionisant parce qu’il émet une énergie suffisante pour éjecter les électrons de leur orbite et ainsi altérer la structure des atomes ou des molécules et émettre des ions.

Pour ce qui est des champs électromagnétiques artificiels (donc l’électricité 50Hz du courant domestique), la composante magnétique provoque des effets très similaires à ceux des rayonnements ionisants :  effet sur la cellule et l’ADN, donc le patrimoine génétique.

Si vous voulez en savoir plus sur les champs EM artificiels, je vous recommande la lecture d’un pdf rédigé par le Dr Pascale Choucroun du CHU de Brest : https://www.chu-brest.fr/documents/10156/108763/6+%3D+pollution+EM+final.pdf

Je vous souhaite plus de conscience des pollutions électromagnétiques, et si vous souhaitez effectuer un diagnostic dans votre maison et une réharmonisation, n’hésitez pas à me contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *