Ampoules basse consommation = danger

Bon, c’est pas du tout frais puisque l’article date de 2008. Mais si vous allez au rayon ampoules de n’importe quelle enseigne, c’est le grand triomphe les ampoules basse consommation. Donc, c’est de la plus grande actualité.

Car qui aujourd’hui n’a pas chez soi ces petites usines à pollution ambiante? Qui?

Testées au pendule, les ampoules basses consommation ont un champ de torsion négatif, c’est-à-dire anti-vie. Il faut leur préférer les bonnes vieilles ampoules à incandescence (je sais, ça devient rare) ou bien les ampoules halogènes.

Les ampoules basse consommation :

  • contiennent une quantité non négligeable de mercure à l’état gazeux (et qui prend la peine de porter à l’endroit où il le faut ces déchets toxiques dangereux?)
  • émettent en basse fréquence entre 50 et 500 hertz : les champs électriques de basse fréquence ont été reconnus par l’OMS et le CIRC (Centre International de Recherche sur le Cancer) comme appartenant au groupe 2B, c’est-à-dire celui des cancérigènes possibles pour l’homme
  • émettent des radio-fréquences jusqu’à 200 volts/mètre alors que la valeur limite en vigueur est de 27 volts/mètre

Autant dire que ces ampoules ne devraient pas être sur le marché, mais ELLES LE SONT. Et tout le monde se rue dessus pour protéger la planète, parait-il. C’est à croire qu’il y a un complot mondial contre la santé de l’être humain.

Voici donc un article de Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante, elle a réalisé des dizaines d’heures d’interviews de chercheurs scientifiques en France et dans le monde, recueilli des centaines de témoignages, lu des milliers d’études scientifiques dont elle a croisé les résultats, qu’elle a complétés par la mesure des champs électromagnétiques et l’observation in situ de la vie et des relations en famille. Ses articles ont été publiés dans « Sciences et Avenir », « Notre Temps », « Questions de femmes », « Pratiques de santé », « Nature & Progrès »…

Elle est  l’auteure de :

  • La fée électricité : fée ou sorcière ? – Pourquoi et comment éliminer la pollution électrique chez soi
  • Téléphone portable : comment se protéger
  • Les jeunes et le portable : Alzheimer à 35 ans ?

Allez visiter le site de Santé Publique éditions [dailymotion id=xacn4z]

Et si vous souhaitez en savoir plus sur cette polémique des ampoules à basse consommation, n’hésitez pas à aller visiter la page de Rue 89 sur le sujet .
Et surtout, si vous utilisez encore ce genre d’ampoules, ne les jetez pas à la poubelle mais apportez-les à un organisme de recyclage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *