Etes-vous sujet aux crampes?

Chères lectrices, chers lecteurs,

Êtes-vous sujet aux crampes ? La semaine dernière, Rodolphe Bacquet d’Alternative Bien-Être a publié une lettre à ce sujet : vous la trouverez en intégralité ici. Je souhaitais y réagir et vous livrer des informations complémentaires essentielles.

Que nous dit-il en bref ?

Les crampes, ça fait mal !

Les crampes sont une contraction anormale et prolongée des muscles, due à un dysfonctionnement des nerfs.

Elles peuvent se produire après un effort physique intense quand les muscles n’ont pas d’apport en oxygène suffisant.

Les muscles se gorgent d’acide lactique. Et cela provoque la douleur de la crampe.

Mais on peut aussi avoir des crampes en pleine nuit alors qu’on ne fait aucun effort. Et là, c’est moins drôle !

Selon Rodolphe Bacquet, le mécanisme des crampes nocturnes met en scène les mêmes acteurs que les crampes « normales » :

  • Si elles se produisent dans les membres inférieurs, c’est parce que c’est là que la circulation sanguine est la moins efficace: les muscles des pieds et des mollets reçoivent donc moins d’oxygène que les autres, et moins encore au repos !
  • Ces mêmes membres inférieurs sont pour la même raison plus aptes à accumuler de l’acide lactique, dont l’augmentation provoque la douleur.

Il nous donne donc plusieurs conseils :

  • Se supplémenter en magnésium et potassium
  • Augmenter sa consommation d’eau (idéale entre les repas)
  • Marcher pour activer le retour sanguin au niveau des veines des jambes
  • Et un remède de grand-mère donné par Anne Portier : mettre une gros clé ou une plaque métallique rectangulaire entre le sommier et le matelas, dans le même sens que le corps une fois allongé. Cela devrait agir sur le champ magnétique et empêcher la contraction douloureuse.

A essayer donc !

Allez à la racine du mal !

Toutefois si, après avoir mis en œuvre tous ces conseils, vous ne veniez toujours pas à bout de vos crampes nocturnes, je vous conseillerai d’explorer les causes profondes de ce phénomène.

Et oui, c’est un peu comme les « mauvaises herbes », si tant est qu’il y ait des herbes mauvaises bien sûr! Mais c’est un autre sujet ! Si vous ne vous occupez que de la sommité de la plante et que vous ne vous débarrassez pas des racines, c’est infaillible, elle repoussera !

Au sein de l’IGA, Institut de Géobiophysique Appliquée fondé en 2002 par Paul Thévenot, un grand et infatigable chercheur en santé humaine,  nous considérons le phénomène des crampes nocturnes comme très proche de celui des jambes sans repos.

Et l’expérience nous a montré que les crampes nocturnes et les jambes sans repos sont bien souvent causées par un kyste ou un nodule sur le tronc cérébral ou le cervelet, situé à l’arrière du cerveau.

Les kystes et nodules sont des multiplications de cellules anarchiques, c’est-à-dire des bugs dans la reproduction cellulaire. Et cela se produit très souvent à la suite à un problème émotionnel. Eh oui, nous sommes peu de choses face à nos émotions ! E-motion : ce qui nous meut en profondeur.

Paul Thévenot explique le phénomène ainsi. Dans la journée, avec la station verticale, tout se passe bien car la zone n’est pas comprimée. Mais la nuit, lorsque l’on s’allonge et que l’on pose la tête sur l’oreiller, le kyste ou nodule va aller appuyer et comprimer le système nerveux perturbant ainsi le fonctionnement des membres inférieurs.

Il peut y avoir d’autres causes à explorer bien sûr. Mais je n’en parlerai pas ici. Car je voulais attirer votre attention sur quelque chose de très particulier et très intéressant.

Au-delà de la matière, le monde des informations

Vous le savez, il est extrêmement difficile d’agir sur la matière, le corps physico-chimique et électromagnétique. Il suffit pour s’en rendre compte de prendre l’exemple du traitement des cancers par chimiothérapie et/ou radiothérapie. Ce sont des méthodes très lourdes que développe la médecine pour venir à bout d’une tumeur !

A l’IGA, nous avons une approche informationnelle, quantique, scalaire et globale de la santé humaine. Et comme nous ne sommes pas médecins, nous ne nous occupons pas du corps physique. Il y a  une dizaine d’années, Paul Thévenot a découvert que, grâce à un gros cristal équipé d’une lemniscate, nous avions la possibilité de nous connecter au niveau du champ du Point Zéro afin d’y effacer toutes les fréquences des informations perturbées et perturbantes que nous détections sur l’hologramme du corps de nos consultants. Et nous avons aussi la possibilité de reprogrammer les organes en dysfonctionnement afin qu’ils retrouvent leur état d’origine, à la norme du Créateur !

Cela paraît complètement fou, évidemment. Et ça l’est un peu. Mais les résultats sont souvent incroyables. Alors concrètement, qu’est-ce que ça veut dire ? Pour ceux qui n’auraient pas compris le paragraphe précédent, je vais vous donner un exemple.

M. X a des crampes nocturnes que rien ne soulage depuis de nombreuses années. Nous procédons à son analyse, grâce à une antenne de Lecher, afin de rentrer en résonance avec les fréquences qui perturbent sa biologie. Tout a une fréquence : champignons, parasites, bactéries, virus, organes sains, organes malades, cellules anarchiques, etc., tout, absolument tout, a une fréquence.

Chez M.X, nous trouvons des tonnes de choses bien sûr que nous allons remettre en néguentropie, c’est-à-dire dans la cohérence informationnelle. Mais, pour faire simple, nous trouvons aussi une information de cellules anarchiques en fréquence 4,3 sous forme de kyste au niveau du cervelet. Nous nous connectons au niveau du champ du Point Zéro avec le cristal. Nous détruisons la structure atomique et informationnelle du kyste. Et si l’on a bien travaillé et rien oublié, M. X devrait pouvoir reprendre la cours normal de sa vie et vivre des nuits paisibles. C’est aussi simple que cela. C’est très puissant.

Vous souhaitez tester les techniques de l’IGA ? Je vous accueille en consultation et téléconsultation (oui, car le temps et l’espace n’existent pas). Toutes les infos sur ce lien : https://geobiologie-sante.com/soin-cabinet/harmonisation-scalaire-iga/

Partagez cette lettre à vos proches si vous pensez qu’elle peut leur apporter des informations utiles. Merci.

Portez-vous bien !

Agnès B.

https://geobiologie-sante.com/