Vous en reprendrez bien une tranche?

b_1_q_0_p_0Un petit poste vite fait pour vous parler de ce très bon documentaire qui nous concerne tous, au sujet du pain et de la manière dont il est fabriqué en France. Il s’agit de « Notre pain est-il dans le pétrin? », diffusé sur la  le 19/02/2017.

Il est encore en replay, mais plus pour longtemps : jusqu’au 26/02/2017.

C’est par ici :

http://pluzz.francetv.fr/videos/notre_pain_est_il_dans_le_petrin_,153656535.html

Documentaire | 50’| Plus que 2 jours en replay | Tous publics |

De E. Joseph

L’émission : En France, toutes les occasions sont bonnes pour manger du pain. Consommé en tartine, en sandwich, pour saucer ou encore accompagner un morceau de fromage, cet aliment est partout et se vend sous toutes les formes en boulangerie. Pourtant, le pain a perdu une grande partie de ses valeurs nutritives. Farine, eau, sel, levure ou levain : la recette originelle est simple. Mais améliorants, correcteurs, additifs et autres enzymes ont rejoint la liste. Que contiennent aujourd’hui les baguettes et autres miches ? Certains boulangers tirent la sonnette d’alarme et préconisent un retour aux méthodes de fabrication plus traditionnelles.

Cholestérol, le grand bluff

Chères lectrices, chers lecteurs,

Bon cholestérolMerci de prendre le temps de regarder ce documentaire sur le dogme du cholestérol, le dogme du danger des graisses, sur toutes les manipulations de la part des « scientifiques », de l’industrie pharmaceutique et agro-alimentaire, qui ont été faites depuis plus de 50 ans pour nous faire avaler différentes pilules : statines, margarines hydrogénées, dans le seul but de faire tourner leur business. Car le temps de toutes ces balivernes sur le bon et le mauvais cholestérol est désormais fini, même si certains d’entre nous, d’entre vous, ont été tellement endoctrinés qu’ils auront du mal pour encore quelque temps à imaginer que la réalité puisse être différente.

Merci aussi d’encourager le plus grand nombre de personnes autour de vous à le visionner.

Bon cholestérol à tou-te-s!

Vous pouvez regarder ce documentaire à cette adresse jusqu’au 25 octobre 2016! Ne le ratez pas!

http://future.arte.tv/fr/cholesterol

Cholestérol, le grand bluff, un documentaire d’Anne Georget (France, 2016, 83 min.), diffusé le 18.10.2016 à 20h50

Le cholestérol, que tout un chacun se représente comme un excès de mauvaise graisse dans l’organisme, est désigné à la vindicte médicale et populaire depuis les années 1950 comme responsable des maladies cardio-vasculaires qui terrassent jeunes et vieux avant l’heure. Or, un nombre croissant de chercheurs en médecine dénoncent ce qu’ils considèrent comme un vaste mensonge, façonné à la fois par une série d’approximations scientifiques et par de puissants intérêts économiques, de l’industrie agroalimentaire d’abord, des laboratoires pharmaceutiques ensuite. Les facteurs avérés de risque, affirment ces recherches convergentes, sont en réalité le tabac, l’hypertension, l’obésité et le manque d’exercice. Mais depuis la mise sur le marché, en 1993, de nouveaux traitements anticholestérol, les statines, une écrasante majorité de médecins mise sur leur prescription avant toute autre mesure préventive. Consommées par 220 millions de patients à travers le monde, les statines sont devenues en quelques années le médicament le plus vendu dans l’histoire de la médecine. Or, les fabricants eux-mêmes commencent à reconnaître qu’elles peuvent entraîner des effets secondaires graves, tels que des douleurs musculaires, des problèmes hormonaux, des pertes de mémoire, des dépressions et aussi, selon des études récentes, le déclenchement d’un diabète. Une reconnaissance tardive qui, étrangement, intervient alors que les derniers brevets en la matière tombent dans le domaine public et qu’une nouvelle molécule anticholestérol s’annonce.

Pour démonter ce qui a constitué pendant plus d’un demi-siècle un dogme inattaquable, Anne Georget donne la parole à une quinzaine de spécialistes – chercheurs en médecine, cardiologues, journalistes médicaux, nutritionnistes… – qui expliquent à la fois ce que l’on sait du cholestérol et réfutent, études à l’appui, ce qu’ils estiment être des conclusions scientifiques biaisées. Ainsi le physiologiste américain Ancel Keys, qui, le premier, avait attribué à la surconsommation de graisses saturées la stupéfiante épidémie d’accidents cardio-vasculaires survenue dans les années 1950 dans certains pays occidentaux, a-t-il délibérément passé sous silence les contre-exemples statistiques. Tandis que les études cliniques des statines ont été financées à 80 % par les laboratoires qui avaient le plus intérêt à ce qu’elles s’avèrent positives.

Nettoyage de l’Équinoxe

L’Équinoxe d’automne aura lieu le 22 septembre 2016.

L’automne en médecine traditionnelle chinoise, c’est la saison du poumon et du gros intestin.

C’est le moment idéal pour faire une petite cure anti-parasite qui va faire du bien à vos intestins. Je la conseille à la plupart de mes clients. En effet, rares sont celles et ceux qui viennent me voir et sont exempts de petits vers intestinaux, oxyures et ascaris notamment.

Il fut une époque, avant les années 60, où l’on faisait ce nettoyage régulièrement. Malheureusement, de nos jours, les parasites sont devenus les parents pauvres de la médecine.

Et pourtant, ces parasites microscopiques – on ne les voit pas à l’œil nu, même si l’on observe attentivement ses selles dans la cuvette des toilettes- peuvent provoquer des troubles chroniques, mineurs la plupart du temps, mais bien embêtant tout de même :

  • toux,
  • problèmes digestifs,
  • manque de concentration,
  • pertes de mémoire,
  • problèmes nerveux,
  • insomnies inexpliquées,
  • petites crises allergiques,
  • poussées de fièvre sans raison.

Débarrasser l’intestin de ces hôtes indésirables permet non seulement de voir disparaitre des symptômes désagréables (et parfois anodins), mais cela améliore également l’efficacité de l’absorption des nutriments. Et cela, c’est très important. Notre appétit peut ainsi se stabiliser, nous débarrassant au passage de quelques kilos superflus.

Je vous invite à faire cette cure en famille (eh, oui, mieux vaut que tout le monde soit à la même enseigne!) grâce au sirop végétal du Massif de Chartreuse. Rassurez-vous, je n’ai aucune action chez Sopharm, le labo du produit. Ce sirop contient : de l’extrait de matricaire, de citronnelle, de fenouil, de romarin, de cannelier, de houblon et de marjolaine.

Protocole d’utilisation:

Il est conseillé de prendre le sirop végétal du Massif de Chartreuse le matin à jeun, 3 jours de suite.

  • pour les enfants de 3 à 13 ans : 2 cuillères à café
  • pour les enfants de plus de 13 ans et aux adultes : 2 cuillères à soupe

Il est vivement recommandé de refaire une cure de 3 jours 20 jours plus tard. Si certains vers ont échappé au traitement et ont eu le temps de pondre à nouveau, cette 2e passe permet de les éliminer tous.

Une suggestion : faites de ce nettoyage un rituel que vous renouvellerez à chaque équinoxe, automne et printemps, pour le plus grand plaisir de vos intestins et de vos enfants qui adoreront cette cure et l’attendront avec impatience, car le sirop est vraiment très très bon!

Très bon nettoyage! Très belle pleine lune à tou-te-s! Et de belles énergies pour l’Équinoxe!

Manquez-vous de vitamine D?

Je voulais partager avec vous cet excellent webinaire de Claude Serres, naturopathe, concernant la vitamine D.

http://dl.free.fr/gIwLQlvp4

Une mine d’informations à diffuser très largement!

Ce qu’il faut en retenir en gros de ce webinaire:

La vitamine D ou calciférol est une des rares vitamines que le corps sait synthétiser :

  • grâce à l’exposition de notre peau au soleil entre 11h et 14h pendant 10 à 15 mn pour 90%
  • grâce à l’alimentation pour 10 % (huile de foie de morue, saumon, thon, truite, lait de vache, boisson au soja, jaune d’œuf)
  • grâce à des compléments alimentaires (vitamine D)

Cependant sous nos latitudes, et même dans le sud de la France, cette synthèse de la vitamine D ne peut se faire par la peau d’octobre à mars.

Il en résulte que 80% des gens manquent de vitamine D et 50% des gens sont en carence grave.

2 types de vitamine D:

  • D2 ou ergocalciférol, produite par les végétaux
  • D3 ou cholécalciférol, d’origine animale et produite par la peau sous l’action des rayons ultra-violets B

Selon la médecine officielle, la vitamine D joue un rôle dans :

  • la minéralisation osseuse
  • en favorisant la fixation du calcium  sur l’os
  • en favorisant l’absorption du calcium et du phosphore au niveau intestinal

Elle sert donc à conserver les os et les dents en bonne santé.

Toujours selon la médecine officielle, une carence en vitamine D provoque :

  • le rachitisme chez l’enfant ou l’adolescent
  • l’ostéomalacie (décalcification osseuse due à un défaut de minéralisation) chez l’adulte.

Un surdosage en vitamine D peut être dangereux et provoquer une perte d’appétit, des nausées, vomissements, perte de poids, voire un arrêt de la croissance. Mais les surdosages n’arrivent quasiment jamais.

Les 10 à 15 mn d’exposition de la peau au soleil entre 11h et 14h (sans crème protectrice, cela va sans dire, mais c’est toujours mieux de le rappeler) de mars à octobre produisent 10000 UI de vitamine D, alors que l’ensoleillement de la période automnale et hivernale ne permet à la peau de produire qu’un dosage très faible.

Selon des études menées outre-Atlantique, un déficit en vitamine D favoriserait l’apparition :

  • des maladies cardio-vasculaires : HTA, calcification artérielle, insuffisance cardiaque, AVC
  • des maladies métaboliques : diabète de type 1 et 2, syndrome métabolique
  • des cancers
  • des maladies auto-immunes

Vitamine D et muscles : une carence en vitamine D affecte la fonction de la force musculaire. Ainsi un taux sanguin en vitamine D à 12 ng/ml, alors que le taux recommandé en France est à 30 ng/ml, favorise les incontinences urinaires par faiblesse du plancher pelvien.

Vitamine D et douleurs chroniques : un taux inférieur à 20 ng/ml a été remarqué dans 70% des cas de douleurs chroniques de l’appareil musculo-squelettique. L’effet d’une supplémentation ne se fait ressentir le plus souvent qu’au bout de quelques mois. Il faut s’accorder 6 à 9 mois pour apprécier l’efficacité ou non d’une cure de vitamine D.

Selon des études américaines citées dans le webinaire, le dosage optimal en vitamine D se situerait entre 50 et 70 ng/ml, alors qu’en France le dosage préconisé est à 30 ng/ml. Un taux élevé de vitamine D dans le sang permettrait d’influencer la longueur des télomères, ce qui confère une dimension anti-âge à cette vitamine-hormone.

Dans une étude de novembre 2015 (American Heart Association), les personnes dont le taux de vitamine D est inférieur à 15 ng/ml de sang ont le risque vasculaire le plus élevé.

Les personnes âgées devraient faire estimer 2 fois par an leur dosage sanguin de vitamine D et prendre quotidiennement des suppléments en vitamine D.

Le Dr Cannel a identifié un syndrome de déficience en vitamine D :

  • un taux de vitamine D insuffisant et 2 ou plus des problèmes suivants
  • ostéoporose
  • maladie cardiaque
  • hypertension
  • maladie auto-immune
  • cancer
  • fatigue chronique
  • douleur chronique

Le dosage de la vitamine D dans le sang s’appelle le 25 OH vitamine D. Mais, fait étrange, à la lumière du pourcentage hallucinant de personnes en déficit, la Caisse d’Assurance Maladie a modifié en septembre 2014 la prise en charge de cette analyse. Facturé 11,34€, le dosage n’est pas pris en charge et le médecin doit écrire non remboursable ou NR, sauf pour les cas de suspicion de rachitisme, d’ostéomalacie, de transplantation rénale, de chirurgie bariatrique et les personnes âgées à risque (chutes). Mais si le médecin omet de porter la mention non remboursable sur l’ordonnance, alors le dosage devrait être pris en charge.

Comprendre les dosages en vitamine D

Bon dosage à tous et toutes et bon bain de soleil!

 

Pain sans gluten

P1040064Chères lectrices, chers lecteurs,
Comme beaucoup d’entre vous, peut-être, je vis sans gluten depuis quelques années. Parfois, un bon pain bien moelleux me manque.

Cet été, au Val de Consolation dans le Doubs, j’ai rencontré Jean-Pierre Aveyroux, petit bonhomme génial, boulanger hors norme et danseur de biodanza. Il m’a fait part de sa recette de pain sans gluten, très simple à réaliser, délicieuse et qui donne un pain qui se conserve une semaine environ.

Je vous la livre donc pour le plaisir de vos papilles,  un peu lasses, peut-être, du pain des fleurs quotidien et autres galettes de riz…

La recette du pain sans gluten

pain sans gluten

La recette ci-dessus est une base pour 500 g de farine.

On peut bien sûr faire un 80% sarrasin (au lieu de 40% sarrasin et 40% riz), 15% souchet et 5% châtaigne, et dans les 80%, on peut expérimenter d’autres farines (quinoa, par exemple).

Si l’on veut préparer plus de pâte, 1kg de farine ou plus, il faudra appliquer les mêmes proportions, le sel passera à 20 g et la levure aussi, l’eau à 1,2 litre, et la cuisson augmentera à 1h, 1h15.

Un conseil, pensez à bien huiler et fariner votre moule avant d’y verser la pâte, car sinon votre pain risquerait d’être indécollable…

Bonnes expérimentations et bonne dégustation!

Et encore un grand merci à Jean-Pierre du Val…

Cellulite, ménopause, bouffées de chaleur, etc.

Chères lectrices, car cet article s’adresse en priorité aux femmes, même si certains hommes peuvent se sentir concernés, je voulais vous parler aujourd’hui de cellulite. Si vous êtes un homme, merci de transmettre cet article aux femmes de votre entourage, car vous pourriez leur rendre un grand service.

La cellulite, un problème à ne pas prendre à la légère

J’ai été contacté début janvier par un institut minceur afin de bénéficier d’un bilan personnalisé en vue de me présenter les bienfaits d’un programme visant à éliminer la cellulite. Je suis plutôt assez sportive, assez musclée, mais avec le temps qui passe et les différentes variations hormonales (puberté, grossesse, allaitement, ménopause), la cellulite s’installe tout de même.

L’esthéticienne m’a permis, et je l’en remercie, de prendre conscience que la cellulite n’était pas seulement un problème esthétique (c’est vrai, c’est moche), mais un problème de fond touchant la circulation sanguine et la circulation lymphatique.

La cellulite, c’est quoi?

La cellulite touche la quasi totalité des femmes, qu’elles soient rondes ou minces. Et ce qu’il faut comprendre, c’est qu’on est en présence d’un cercle vicieux : la cellulite est due à une augmentation de la taille (hypertrophie) des cellules graisseuses (adipocytes) situés dans l’hypoderme, la couche la plus profonde de la peau, qui compriment les vaisseaux sanguins et lymphatiques, entraînant une mauvaise élimination des toxines et des liquides. Cette circulation sanguine et lymphatique ralentie favorise à son tour l’augmentation de la taille des cellules graisseuses et donc l’apparition de plus de cellulite. La boucle est bouclée.

Bon, si je vous raconte tout ça, c’est parce que l’esthéticienne du salon minceur m’annonce que le programme de remise en état de ma silhouette se chiffre à un peu plus de 2000€. Aïe! N’ayant pas un tel budget, je me suis mise à chercher, à potasser, à expérimenter. Et j’ai trouvé des solutions efficaces et surtout abordables. La bataille de la cellulite se gagne sur plusieurs fronts, celui des massages drainants avec des huiles essentielles, celui de l’alimentation (réduction des sucres, alimentation à forte tendance végétarienne), de l’activité physique, et aussi du côté émotionnel et spirituel : accepter son incarnation en tant que femme, savourer la beauté, le délice d’être une femme.

Cocktail circulatoire et anti-cellulite pour massage palper-rouler

Pour une base d’H.V. (huile végétale), calophyllum, amande douce, olive et/ou noyau d’abricot de 50 ml, mettre :

  • 30 gouttes d’H.E. Bois de cèdre Atlas

  • 20-25 gouttes d’H.E. Lemongrass

  • 20 gouttes d’H.E. Cyprès

Ça, c’est la base à laquelle on peut ajouter:

  • 10 gouttes d’H.E. de Lavande

  • 10 gouttes d’H.E. de Pin sylvestre

  • 10 gouttes d’H.E. de Sauge sclarée

  • 10 gouttes d’H.E. de Citronnelle

J’ai mis en pratique ce mélange depuis 6 mois et je le trouve particulièrement efficace. Il s’agit bien entendu de le faire 1 à 2 fois par jour, dans un premier temps (la première semaine par exemple), puis 1 fois par jour pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Rassurez-vous, cela ne prend pas beaucoup de temps. J’y consacre 2 minutes le matin après la douche.

Si quelques hommes en sont arrivés à ce point de mon article, ils pourront même avoir la délicieuse idée de vous prodiguer ce massage. En prenant soin de vous, de votre santé et votre beauté, ils prendront aussi soin d’eux-même…

jambes-de-femme-chantal-flury

Jambes de femme, Chantal Flury

Grâce à ce soin que vous vous prodiguerez quotidiennement, vous y gagnerez esthétiquement car l’aspect de vos jambes va changer rapidement, mais surtout vous aurez un regain d’énergie, grâce à l’amélioration de la circulation sanguine et lymphatique. Et du coup, vous rentrerez dans un cercle vertueux : vous aurez plus d’énergie, donc plus envie de bouger et de faire de l’exercice physique.

Hormis celles indiquées ci-dessus, il existe d’autres huiles essentielles drainantes, tonifiantes, circulatoires : Christe marine, Gaulthérie, Genièvre, Géranium rosa, Hélichryse italienne, Lentisque, Menthe poivrée, Patchouli, Santal, Tea-tree, Verveine, Vétyver.

Voilà. A vous  d’essayer maintenant. Bon massage. Et belles cuisses et fesses bien chaudes. En améliorant la circulation sanguine, vous aurez aussi moins froid quand l’hiver viendra. Moins froid aux pieds dans le lit, ce qui ravira votre conjoint.

Ménopause et bouffées de chaleur

Cette expérience de massage quotidien des jambes, des fesses et du ventre avec ce mélange d’huiles essentielles comporte d’autres avantages. En effet, en le pratiquant, j’ai découvert quelque chose de formidable. C’était mon Jackpot : finies les bouffées de chaleur. Si j’arrêtais de me masser avec mon cocktail circulatoire et anti-cellulite pendant quelques jours, les bouffées de chaleur revenaient. Si je reprenais les massages, elles disparaissaient à nouveau. Hum, vraiment intéressant cette coïncidence!

Cela m’a permis de comprendre qu’il y a un lien entre bouffées de chaleur et circulation sanguine. Les bouffées de chaleur, d’après le CHU de Toulouse, correspondent à des troubles vaso-moteurs (variations de la circulation sanguine) provoqués par la diminution des œstrogènes. Elles se traduisent par une augmentation de la température de la peau avec rougeur du haut du corps et parfois des crises de sueurs.

Donc, si vous prenez soin de votre corps, de votre cellulite et donc de votre circulation sanguine et lymphatique, vous prendrez par la même occasion soin de vos bouffées de chaleur. Et vous pourrez  vivre cette période de profonds changements qu’est la ménopause avec beaucoup plus de légèreté, de gratitude, de sagesse, car c’est une période bénie, si vous y réfléchissez un peu. Les Taoistes disent que c’est l’époque de la femme-graine. Tout un programme!

Et un dernier petit conseil : mangez léger, surtout le soir. Buvez beaucoup d’eau, pas trop à table, mais plutôt en dehors des repas. Un verre d’eau chaude 1/2 heure avant ou après le repas, c’est un grand remède ayurvédique : idéal pour s’hydrater, maintenir et réguler le métabolisme, détoxiner l’organisme, le réchauffer.

Prenez bien soin de vous et à bientôt.

Nettoyage foie et vésicule biliaire

P1030495Chères lectrices, chers lecteurs, j’ai testé pour vous le nettoyage du foie et de la vésicule biliaire dont le protocole du Dr Andréas Moritz figure sur de nombreux sites.

J’avais un peu peur au début. Mais, j’ai suivi à la lettre les indications. Tout s’est très bien passé, sans aucune douleur, et la récolte de ce qui s’évacue du foie et de la vésicule est tout simplement impressionnante. J’ai pris une photo avec mon doigt pour que vous puissiez vous faire une meilleure idée de la taille des « calculs » rejetés.

La méthode est très simple. Cela prend un petit temps de préparation, histoire de bien s’assurer que l’on a tous les ingrédients, et puis on détermine le jour du commencement, par exemple un lundi.

Le nettoyage du foie exige six jours de préparation :
On décide donc de commencer un lundi. Du lundi au vendredi, on boit 1 litre de jus de pomme par jour. Et le samedi, c’est la phase de nettoyage à proprement parler qui durera jusqu’au dimanche matin.

Pour éliminer les calculs hépatiques et biliaires, vous aurez besoin des ingrédients suivants :P1030499

  • 5 litres de jus de pomme Bio ( riche en acide malique )
  • 2 sachets de 30 gr de sulfate de magnésium (connu également sous le nom de Sel d’Epsom) qui va dilater les canaux hépatiques : à diluer dans 750 ml d’eau
  • 120 ml d’huile d’olive vierge (bio première pression à froid)
  • le jus d’un gros pamplemousse frais rose (ou mélange de citron et orange) : soit 180 ml
  • un récipient avec couvercle pour émulsionner

Protocole à suivre à la lettre : (nettoyage foie VB en pdf)

Jours 1, 2, 3, 4 et 5 : du lundi au vendredi
Boire un litre de jus de pomme chaque jour loin des repas. Et veillez à vous hydrater correctement, le jus de pomme ne remplaçant pas l’eau.
Mangez des repas légers : évitez au maximum les produits crus, froids, les protéines animales et les produits laitiers.

Jour 6 : le samedi
Petit-déjeuner : il doit être pauvre en matières grasses. Il est recommandé de manger des fruits, des céréales et du miel. Évitez le lait, le beurre, le fromage et la crème.
Déjeuner : À midi, mangez des légumes nature ou du riz basmati, parfumé avec un peu de sel non raffiné de mer ou de sel cristallin. Ne mangez pas d’aliments contenant des protéines ou des graisses (du beurre ou de l’huile). Ne mangez et ne buvez plus rien (sauf de l’eau) après 14h00, autrement, vous ne pourrez pas déloger de calculs ! Suivez très précisément l’horaire donné ci-dessous pour tirer un avantage maximum du nettoyage du foie.
Après 14 heures : mélangez les 60 gr de sulfate de magnésium à 750 ml d’eau et divisez le mélange en 4 parties égales et placez au réfrigérateur. Ainsi, c’est plus facile à boire.
A 18 heures : buvez la 1ère portion de sulfate de magnésium conservé au réfrigérateur. Le froid atténue un peu le goût de ce breuvage qui est, pardonnez-moi l’expression, dégueulasse.
A 20 heures : buvez le 2e portion de sulfate de magnésium.
A 21h 45 : Lavez les pamplemousses (ou les citrons et les oranges). Pressez-les et enlevez la pulpe. Vous aurez besoin de 180 ml de jus. Versez le jus et 120 ml d’huile d’olive dans le pot d’un demi litre. Fermez le pot et secouez-le fortement, jusqu’à obtention d’une émulsion homogène. Idéalement, vous devriez boire ce mélange à 22:00, mais si vous sentez que vous avez encore besoin d’aller aux toilettes de temps en temps, vous pouvez retarder cette étape pour un maximum de 10 minutes.
A 22h00 : Mettez-vous debout à côté de votre lit (ne vous asseyez pas) et buvez la préparation de pamplemousse + huile d’olive, d’une seule traite si possible. Cela fait 30cl et, rassurez-vous, c’est délicieux !
COUCHEZ-VOUS TOUT DE SUITE ! Ceci est essentiel pour relâcher les calculs biliaires !
Éteignez les lumières et couchez-vous à plat sur le dos avec 1-2 oreillers pour surélever votre tête, Votre tête doit être plus haute que l’abdomen. Si ceci est inconfortable, couchez-vous sur votre côté droit avec les genoux repliés sur le ventre. Restez couché parfaitement immobile pendant au moins 20 minutes et essayez de ne pas parler ! Portez votre attention à votre foie.
Jour 7 : le dimanche
A 6 h- 6h30 du matin : buvez la 3e portion de sulfate de magnésium. Si vous avez soif, buvez un verre d’eau chaude avant de prendre le sulfate de magnésium). Reposez-vous, lisez ou méditez. Si vous êtes encore fatigué, vous pouvez vous recoucher, bien qu’il soit préférable de rester debout. La plupart des gens se sentent bien et préfèrent faire des exercices légers, par exemple du yoga.
A 8h-8h30 : buvez la 4e et dernière portion de sulfate de magnésium.
A 10 h-10h30 : Vous pouvez boire du jus de fruit frais.
Vers 11h : vous pouvez manger un ou deux morceaux de fruits frais.
A 12h00 : vous pouvez manger un repas normal, mais léger (avec peu de matières grasses). Jusqu’au soir ou au lendemain matin, où vous devriez être à nouveau dans votre état normal, et vous sentirez les premiers signes d’amélioration. Continuez à manger des repas légers pendant les jours suivants. Rappelez-vous que votre foie et votre vésicule biliaire ont subi une grande «opération chirurgicale », mais sans effets secondaires nuisibles.

A savoir que lorsque vous décidez de commencer votre premier nettoyage, il est important de refaire la même opération environ toutes les 3 semaines jusqu’à ce que, durant 2 nettoyages consécutifs, vous n’ayez plus de calculs.

Mon vécu personnel, qui pourrait être utile à certains d’entre vous, ou ce que les protocoles ne disent pas clairement:

  1. le sulfate de magnésium, j’ai pas du tout apprécié, surtout le premier verre, celui de la découverte; les autres passent mieux ensuite. C’est extrêmement amer. Ça laisse un goût et une impression bizarre sur la langue. Donc il faut bien se rincer la bouche après l’avoir bu ou, mieux, se laver les dents. En bref, ça a été pour moi la partie la plus difficile du protocole.
  2. l’avantage du nettoyage foie vésicule, c’est que ça nettoie aussi les intestins. En effet, après le 2e verre de sulfate de magnésium, l’intestin commence à se vider entièrement, sous forme solide d’abord, puis sous forme liquide, pour finir par n’évacuer que de l’eau (celle de l’horrible breuvage au sulfate).
  3. à noter que le sulfate de magnésium n’est pas du tout irritant pour l’anus, contrairement au sel. Ceux qui ont déjà pratiqué la méthode de nettoyage de l’intestin Shank Prakshalana le savent bien : le sel irrite les tissus de l’anus et il faut se protéger en enduisant l’anus d’un peu d’huile d’olive. Dans le cas du nettoyage foie vésicule, il n’y a aucun souci.
  4. finalement, pour moi, il ne s’est pas passé pas grand-chose avant le matin : évidemment, je me suis réveillée plusieurs fois dans la nuit pour aller évacuer, d’où l’intérêt que ce jour soit un dimanche afin d’être tranquille et d’avoir tout son temps. Mais ce n’est qu’après le 3e verre du breuvage au sulfate de magnésium que l’évacuation des calculs a commencé. Pour moi, cela a duré de 7h30 à 12h00, où je suis allée 5 ou 6 fois à la selle. L’évacuation se fait par les intestins, le rectum et l’anus. Donc pas de souci de tuyauterie pour celles et ceux qui auraient peur que ça ne passe pas. C’est absolument indolore.

Voilà, bon nettoyage à toutes et à tous.

Un dernier conseil : lancez-vous dans ce nettoyage uniquement si vous sentez que cela est juste pour vous et que vous êtes en confiance.

Si vous avez des questions, des commentaires, des expériences, n’hésitez pas à les partager.

Protocole du Dr Andréas Morritz, réalisé grâce aux données recueillis sur plusieurs sites que je remercie d’avoir partagé des informations aussi importantes pour la santé de tous.
http://www.pravaha.be/letonnant-nettoyage-du-foie-et-de-la-vesicule-biliaire/
http://guerison.solaire.free.fr/nettoyage.html
http://www.tetart.com/?Nettoyage-du-foie-et-de-la
http://www.agirsante.fr/