A la découverte de la géobiologie

La sieste
La sieste

De la sieste à la géobiologie… tout naturellement.

C’est en dormant que j’ai découvert la science tellurique, la géobiologie.

Au fil des ans, au fil des balades, des visites chez les amis, dans la famille, des nuits à l’hôtel, au camping, en quittant son bon lit douillet, on se rend compte que la qualité du sommeil varie : on se lève parfois avec la sensation que l’on pourrait déplacer des montagnes et parfois avec une envie quasi insurmontable d’aller se recoucher. Avez-vous remarqué cela?

Dans certains lits, dans certaines maisons ou appartements, vous vous sentez bien, vous dormez comme des petits loirs, vous vous réveillez frais et dispos, prêts à entamer votre journée bon pied bon œil. Alors que dans d’autres lieux, à qualité de literie égale voire supérieure, c’est une tout autre chanson que vous réserve le lit : sommeil entrecoupé, pauses pipi, sensations physiques désagréables, crampes, fourmillements, engourdissements, torticolis, et j’en passe, le réveil est difficile avec la sensation d’être plus fatigué après qu’avant le repos, ou bien c’est un sommeil de plomb, vous vous levez avec l’impression qu’on vous a tapé dessus pendant la nuit, vous êtes tout courbatu.

Pourquoi? Parce qu’il y a des endroits positifs, sains, dont la vibration est bonne, et des lieux négatifs, malsains, dont la vibration est faible. Il y a des lieux qui vous ressourcent et des lieux qui vous pompent et vous vident de votre énergie. Ces notions étaient parfaitement connus de nos Anciens, les Celtes et les Romains, entre autres, qui ne construisaient pas n’importe où ni n’importe comment,  et elles sont parfaitement ressenties par  les animaux et les végétaux. Jetez un œil à ce mirabellier affaibli d’avoir poussé à l’aplomb d’une faille souterraine et d’un croisement du réseau Hartmann. S’il avait des pieds, il aurait certainement choisi un endroit plus favorable.

Un arbre placé sur une faille

Le sommeil, et donc la qualité du lieu où l’on régénère et attise son feu intérieur (le foyer), c’est vital. Certaines fonctions du corps ne se mettent en branle que lors du sommeil. Il est donc important de (savoir) choisir l’endroit où l’on dort et de le préserver le plus possible de toute pollution électromagnétique, quelle soit d’origine géobiologique ou artificielle, qui pourrait à la longue venir à bout de votre santé.

Aujourd’hui, les phénomènes géobiologiques nuisibles à la santé sont amplifiés par la progression vertigineuse de l’électrification de l’habitat humain et la présence de plus en plus dense sur terre de technologies artificielles émettrices d’un champ de torsion négatif : antennes relais, GSM, pylônes à haute tension, transformateurs électriques…

En explorant le domaine de la géobiologie, j’ai compris les raisons de certains mal-être, malaises ou maladies et j’ai aussi appris qu’il était possible, et c’est tant mieux, d’équilibrer, de ré-harmoniser un lieu afin de ne pas en tomber malade, voire gravement malade.

2 réflexions sur « A la découverte de la géobiologie »

  1. Je souffre d’une part de lombalgies apparemment dues à un rétrécissement important du canal lombaire) et d’une mauvaise circulation veineuse ave oedèmes dans les jambes et un ulcère veineux sur une des deux jambes pas très profond. J’ai essayé un traitement par argile interne sur un mois puis plusieurs séquence de dix jours, mais apparemment pas suivis d’effet ou très peu. Je me demande si ce traitement à l’argile interne est compatible avec mes prothèses métalliques des deux hanches et une broche également métallique posée sur un tibia suite à une fracture. J’aimerai beaucoup avoir votre point de vue à ce sujet. Merci

    1. Bonjour,
      L’argile en interne ne pose aucun problème pour vous.
      Et vous pouvez aussi l’utiliser en externe en cataplasme la nuit sur vos ulcères.
      L’argile n’est pas une baguette magique. Elle agit sur le long terme.
      Ne relâchez pas vos efforts.
      tenez-nous au courant de l’évolution.
      Bien à vous,
      Agnès B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.