Conférence ondes et santé Avignon 03/05/2017

Chères lectrices, chers lecteurs,

Si vous avez la chance d’habiter Avignon ou ses environs, j’y donne une conférence ce soir à 20h en compagnie de mon ami et maître Jean-Marie Mascle de l’IGA (Institut de Géobiophysique Appliquée). Et ça, c’est une très bonne surprise car ce n’était pas du tout prévu au départ du projet!

Maison = cocon ou poison ?

Conférence avec Agnès Burnet et Jean-Marie Mascle

de l’Institut de Géobiophysique Appliquée

A notre époque moderne, nous vivons de plus en plus entourés par des objets issus des technologies sans et avec fil: électricité, box internet, WIFI, DECT, micro-ondes, radio-réveil, tablettes, téléphones portables, CPL, Linky, babyphones…

Tout cela engendre des pollutions électro-magnétiques qui créent des perturbations au niveau du fonctionnement électro-magnétique de nos cellules, notre corps et notre cerveau.

Cette conférence vous permettra de comprendre :

  • l’impact que peuvent avoir ces pollutions artificielles, alliées ou non à d’autres perturbations plus naturelles comme les failles, les veines d’eau ou les réseaux magnétiques, sur notre état de santé.
  • comment limiter son exposition (des gestes simples) et préserver notre capital santé sans vivre pour autant dans une grotte ?

En bref, que faire pour que notre maison reste le cocon nourrissant qu’elle doit être plutôt qu’un lieu vampirisant qui pompe notre énergie et nous rend malade ?

Je vous présenterai l’Institut de Géopbiophysique Appliquée et ses outils scalaires de réharmonisation.

Infos pratiques

mercredi 3 mai 2017 à 20h00

P.A.F 5€

Centre O

1420 bis Route de Saint Saturnin

84130 Le Pontet

Cette conférence est à l’initiative de Patricia Bozonat – Ostéopathe

Merci de la contacter pour tout renseignement

patricia.bozonat@orange.fr ou ✆+33 (0)6 37 10 57 25

Consultez le flyer:

Conférence Maison cocon ou poison

Linky : reprenez votre pouvoir

Chères lectrices, chers lecteurs,

Merci de prendre un temps pour regarder cette vidéo sur les compteurs dits intelligents, de type Linky. C’est un documentaire riche et passionnant, réalisé par Josh Del Sol.

http://videos2.next-up.org/Linky_reprenez_votre_pouvoir.html

Les compteurs Linky ne sont pas obligatoires. Il ressort de cette vidéos à quel point ils sont dangereux, tout comme les hautes fréquences ou micro-ondes. Je repense ici au moment très émouvant du film, où l’on comprend comment 6 autres personnes ayant fréquenté la chambre 131 d’un complexe universitaire de San Diego situé à proximité d’un mat d’antennes relais sont mortes d’un cancer du cerveau alors même qu’ils étaient jeunes et avaient la vie devant eux (cf. http://rense.com/general95/sonsmartg.html).

Ne restons pas silencieux, ne restez pas silencieux. Exprimez-vous et refusez ce compteur. Vous avez le droit de refuser ce compteur. Personne ne peut vous obliger à accepter chez vous cet objet dont l’innocuité pour la santé est loin d’être prouvée.

Merci de partager cette vidéos à toutes les personnes qui vous sont chères. Nous avons tous le droit de savoir, nous avons tous le devoir d’agir pour nous, pour nos enfants, pour les générations futures.

 

Refuser le compteur Linky

Résultat de recherche d'images pour EDF -ErDF prévoit de remplacer 90 % des anciens compteurs dans 35 millions de foyers en France d’ici 2021 par des compteurs Linky intelligents. ErDF nous dit que c’est un compteur communicant, ceci signifie qu’il peut recevoir des ordres et envoyer des données sans l’intervention physique d’un technicien. Il a été conçu pour faciliter la vie des clients d’ERDF.

Alors que la pose de ces compteurs de nouvelle génération a commencé le 1er décembre 2015, on voit fleurir un peu partout en France des actions de personnes, d’associations, de villes via les maires qui s’organisent pour refuser le nouveau compteur intelligent Linky.

Le compteur Linky transformera votre réseau électrique 50 Hz (courant alternatif) en réseau modulant du courant à hautes fréquences (de 95 à 490 kHz). Certains dénoncent aussi l’arnaque financière car le compteur Linky consommera de l’électricité, alors que les compteurs actuels ne consomment rien.

Et lorsque le réseau électrique n’est pas blindé, ou bien lorsqu’il est vétuste comme c’est encore souvent le cas, ou bien encore lorsqu’il n’y a pas de mise à la terre comme c’est souvent le cas dans les anciens immeubles des grandes villes, et bien, cela promet des lieux de vie tout à fait invivables car bien chargés en champs électromagnétiques.

Pour comprendre comment fonctionnent les champs électromagnétiques et comment ils rentrent en résonance subtile les uns avec les autres, je vous propose de regarder cette petite vidéo:

En effet, ce compteur pose des problèmes d’ordres sanitaires. Les radiofréquences produites par cet appareil , ajoutées aux 125 000 antennes relais supplémentaires installées pour assurer la liaison, soulèvent naturellement des questions.
Les fréquences engendrées par le compteur Linky (mais aussi par le WI-FI, les antennes-relais, les téléphones DECT, les téléphone portables) ont été classées en 2011 « cancérogènes possibles » par le Centre international de la recherche sur le cancer.

Et si vous voulez en savoir un peu plus sur le fonctionnement du compteur Linky, vous pouvez lire ce rapport de la CRIIREM à partir de la page 3 :

http://autreinfo.free.fr/PDF/CRIIREM.Transmission%20n%B018.pdf

Pour refuser le compteur Linky, il y a grosso modo 2 cas de figure :

  1. très facile pour tous les abonnés qui ont pris leur abonnement EDF avant le 1er février 2014, c’est-à-dire pour 80% de la population, car il sont liés à EDF par un contrat ancien qui oblige EDF à leur fournir de l’électricité 50 Hz et pas autre chose. Il suffit donc pour cette grande majorité d’entre nous d’envoyer à EDF en recommandée avec accusé de réception une lettre de refus du compteur Linky qui stipule que nous refusons la modification de notre contrat. Mais il faut se manifester.
  2. un peu plus complexe, mais faisable, pour les autres dont l’abonnement est postérieur au 1er février 2014, date à laquelle le contrat EDF a changé. L’article 2.8.21 stipule que « le fournisseur se réserve le droit de modifier la qualité de l’électricité distribuée » et impose une 2e fréquence comprise entre 95 kHz et 490 kHz. Il existe là aussi une solution juridique grâce à la loi du 7 décembre 2006, relative au secteur de l’énergie, qui stipule que le fournisseur d’énergie ne peut prendre le contrôle à distance des appareils électroniques de votre installation électrique.
  3. vidéo qui explique clairement comment refuser en toute légalité le compteur Linky.

http://www.robindestoits.org/Compteurs-dits-intelligents-eau-gaz-electricite_r124.html

Je mets ici le site d’Annie Lobé où vous trouverez tous les modèles de lettre dont vous aurez besoin pour vous manifester auprès du gouvernement, d’ERDF, de vos voisins, de votre assurance, de votre maire, de votre syndic, de votre bailleur : http://www.santepublique-editions.fr/

A visiter aussi

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

Home

Bougeons ensemble. Si nous ne bougeons pas individuellement, les politiques ne le feront pas pour nous.

« Aux armes citoyens »…

Devenir électro-conscient

Devenir électro-conscient pour éviter de devenir électro-sensible…

Voici une vidéo qui résume très bien les pollutions électromagnétiques (EM) de basse fréquence (BF) que l’on retrouve dans la plupart des maisons.

Elle a été faite par Jean-Philippe Carrère de l’association Les pieds à la terre en visite de diagnostic chez Thierry Casasnovas. Le début de la vidéo parle surtout des hautes fréquences mais à partir de la 4e minute, on passe au 50 Hz des maisons qui provoquerait, selon le Pr Belpomme, l’ouverture de la barrière hémato-encéphalique.

A ce sujet, vous pouvez consulter cette page :

http://www.teslabel.be/PDF/Le_Syndrome_d_Intolerance_aux_Champs_Electromagnetiques_Pr_Belpomme_2011.pdf

Les pollutions EM de base fréquence sont issues du courant électrique 50 Hz qui circule dans toutes les habitations à partir du moment où le compteur est enclenché. Elles sont vraiment le parent pauvre des pollutions EM, car personne ne s’en soucie. Il m’est arrivé de nombreuses fois, en visite chez des personnes électro-hyper-sensibles, pourtant incollables et imbattables au sujet des hautes fréquences, des micro-ondes de la téléphonie mobile (WIFI, DECT, portables, antennes-relais), de constater dans leur maison des pollutions EM qui rendaient l’atmosphère extrêmement lourde, d’une densité qui picote l’intérieur du cerveau. Brrr… tout à fait désagréable.

Impact sur la santé

Hormis le côté désagréable de la chose, ce type de pollution présente à long terme des effets tout à fait nocifs pour le corps, qui lui aussi a son propre fonctionnement électrique. Et oui, nous ne sommes pas que de la chimie. Au cœur de nos cellules,  il y a des molécules, composées d’atomes, donc d’un noyau, chargé de protons (+) et de neutrons (neutres), avec des électrons qui tournent autour. La cellule comprend un noyau, un cytoplasme (le milieu rencontré à l’intérieur de la cellule), et une membrane qui a une tension électrique ou différence de potentiel de 70 mV.

Si l’on soumet l’organisation cohérente et équilibrée des cellules qui constituent notre corps à des champs électromagnétiques constants, alors le fonctionnement de nos cellules en sera affecté. En effet, les champs électromagnétiques font partie des rayonnements dits non-ionisants. Ces rayonnements se propagent sous formes d’ondes et émettent une énergie suffisante pour exciter les atomes des cellules, mais insuffisante pour altérer leur structure et émettre des ions. Ils peuvent donc avoir des effets sur le système nerveux (électrique), sur le système endocrinien (chimique) et le système immunitaire, en provocant l’augmentation ou la diminution de l’activité de ces différents systèmes.

En termes plus simples, le rayonnement basse fréquence d’une lampe de chevet mal branchée (inversion du branchement du câble dans la prise de courant de sorte que la phase du câble sera connectée au neutre de la prise et que le neutre du câble sera connectée à la phase de la prise), par exemple, pourra impacter la glande pinéale en diminuant son activité, provocant ainsi une baisse de la production de la mélatonine, ce qui aura des conséquences sur le sommeil et le système immunitaire.

Petit rappel sur les rayonnements ionisants : certains atomes, au noyau instable, sont radioactifs, c’est-à-dire qu’ils émettent un rayonnement qui se propage soit sous forme de trains de particules (alpha, bêta) , soit sous forme d’ondes nature électromagnétique (rayons X, rayons gamma). On dit qu’un rayonnement est ionisant parce qu’il émet une énergie suffisante pour éjecter les électrons de leur orbite et ainsi altérer la structure des atomes ou des molécules et émettre des ions.

Pour ce qui est des champs électromagnétiques artificiels (donc l’électricité 50Hz du courant domestique), la composante magnétique provoque des effets très similaires à ceux des rayonnements ionisants :  effet sur la cellule et l’ADN, donc le patrimoine génétique.

Si vous voulez en savoir plus sur les champs EM artificiels, je vous recommande la lecture d’un pdf rédigé par le Dr Pascale Choucroun du CHU de Brest : https://www.chu-brest.fr/documents/10156/108763/6+%3D+pollution+EM+final.pdf

Je vous souhaite plus de conscience des pollutions électromagnétiques, et si vous souhaitez effectuer un diagnostic dans votre maison et une réharmonisation, n’hésitez pas à me contacter.

Réaliser un câble USB de mise à la terre

Entourant les appareils électriques tels que les imprimantes, les écrans de télévisions et d’ordinateurs, les téléphones DECT ou filaires, un champ électromagnétique (CEM) basse fréquence (50Hz) assez fort est bien présent  : il s’étend à 2,50 mètres sans peine. Il faut veiller à mettre ces différents appareils à distance raisonnable des lieux de stationnement/repos dans tous les cas !

Car ce champ électromagnétique perturbe le fonctionnement électrique de votre corps et de ses cellules. Ainsi lorsque vous êtes en train de travailler à votre bureau devant votre ordinateur, avec l’imprimante non loin et le DECT à proximité, pas évident de se tenir éloigné des CEM et votre corps subit un stress électrique intense.

Les CEM basse fréquence (comme les CEM hautes fréquences d’ailleurs, mais c’est une autre histoire) contribue à ouvrir la barrière hémato-encéphalique (BHE), qui est la barrière sang-cerveau, qui protège votre cerveau des agents pathogènes, des toxines et des hormones circulant dans le sang. Elle représente un filtre extrêmement sélectif, à travers lequel les aliments nécessaires au cerveau sont transmis, et les déchets sont éliminés.

Il est donc extrêmement important de réduire au maximum les CEM pour que le corps puisse maintenir sa capacité naturelle à être en bonne santé, en équilibre.

Comment minimiser le champ basse fréquence?

Il existe une solution pour minimiser voire annuler ce champ pour les appareils munis d’un port USB, c’est de prendre un câble avec une prise USB  et de le relier à la terre. On peut en acheter un, mais c’est assez cher. On peut aussi le fabriquer soi-même.

Attention, la première chose à vérifier bien sûr est la qualité de la mise à la terre de votre logement. Si possible entre 10 et 20 ohms. Une petite anomalie à signaler en ce début bien entamé de 21e siècle : dans une ville comme Paris, notre belle capitale, 40 à 50 % des immeubles ne sont pas reliés à la terre.

Méthode

Voici le fruit de mon électrosensibilité et du bidouillage mis au point par un électricien (R. Cardim).

Prenez un câble muni d’une prise USB dont vous n’avez pas besoin.
Couper l’extrémité non USB du câble, le dénuder sur 2 ou 3 cm en faisant bien attention à ne pas couper la tresse.
Quand le câble est dénudé, vous verrez clairement une tresse et plusieurs fils emballés dans une gaine alu.
La tresse, c’est la masse qui va servir de terre.

On retire les fils de leur gaine alu, on les coupe de façon à ce qu’aucune extrémité de fil n’en touche une autre (ceci afin d’éviter les court-circuits).

On scotche les fils ainsi coupés ensemble. On coupe la gaine alu à ras.

On vrille la tresse de masse sur elle-même, on y met de la soudure pour la rigidifier, on l’introduit dans la pince-crocodile, on remet un peu de soudure et on écrase l’embout creux de la pince-crocodile sur la tresse soudée avec une pince universelle ou multiprise.

Pour finir, on remet un coup de scotch autour du câble et de l’embout de la pince-croco.
Et voilà, le tour est joué.

Il ne reste plus qu’à connecter ce câble USB à votre appareil et la pince-croco sur la terre d’une prise électrique murale : et là plus de champ basse fréquence. Lorsque l’on connecte de cette façon un serveur Freebox par exemple, eh bien, on fait d’une pierre deux coups. Car tous les appareils reliés au serveur, la box HDMI et le téléphone DECT, seront eux aussi à la terre.

On peut ainsi connecter à la terre tout appareil muni de port USB et n’ayant pas de fiche de terre afin de réduire la pollution basse fréquence en évacuant les CEM, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.

Bonne création.

Et si vous avez besoin d’une expertise électromagnétique complète de votre domicile, n’hésitez pas à me contacter.

Une Freebox non polluante, oui c’est possible!

La Freebox V6 Révolution nous a donné du fil à retordre. Voici quelques astuces qui vous permettront de mieux vivre avec cette petite merveille de technologie bien polluante.

La Freebox V6 Révolution émet plusieurs types d’hyper-fréquences :

  • comme toutes les box, elle émet en WIFI personnel et WIFI communautaire
  • et en plus, elle émet un signal DECT assez puissant qui permet de connecter les téléphones sans fil (jusqu’à 8) directement sur la Freebox Server. C’est-à-dire qu’on est désormais plus obligé de relier la base du téléphone sans fil à la Freebox Server avec un câble RJ11.

Une véritable prouesse technologique. Sauf quand on préfère vivre sans micro-ondes, bien sûr.

Petit rappel sur les hyper-fréquences ou micro-ondes

La structure physique de l’émission « type téléphonie mobile » (dont le Wifi) est composite.

Elle est triple :

  • une hyperfréquence, ou micro-onde,
  • une gamme de très basses fréquences (qui permettent aux ondes de traverser les murs)
  • une multipulsation chaotique, c’est-à-dire sans résonance de rythmes (ce qui fait que l’organisme humain a bien du mal à s’adapter)

Même si vous ne le ressentez pas physiquement, sachez que les hyper-fréquences (WIFI, DECT), au bureau comme à domicile, en raison de leur structure particulière d’ondes (pulsées en extrêmement basses fréquences, 10 Hz pour le WIFI et 100 Hz pour le DECT), vous exposent à certains risques biologiques :

  • la perte d’étanchéité de la barrière hémato-encéphalique (BHE, barrière sang-cerveau)
  • la perturbation de production de la mélatonine (hormone protectrice du sommeil)
  • la perturbation des systèmes nerveux, endocrinien et immunitaire
  • des dommages génétiques (perturbation du système cellulaire)

Petit rappel sur le DECT

Digital Enhanced Cordless Telephone abrégé en DECT (Téléphone sans-fil numérique amélioré), anciennement Digital European Cordless Telephone, est une norme de téléphonie sans-fil numérique destinée aux particuliers comme aux entreprises sur la gamme de fréquence 1 880 à 1 900 MHz (micro-ondes). Cette norme, même si elle a été conçue pour une gamme large d’utilisations, est aujourd’hui principalement utilisée pour des communications vocales.

Il faut savoir que ce type de téléphone émet plus fortement qu’une antenne de téléphonie mobile située à 50 mètres de chez vous. Ces rayonnements inutiles vous perturbent vous, mais aussi vos voisins, vos animaux de compagnie, ainsi que la faune et la flore.

Un téléphone DECT de base émet 24 heures sur 24, non stop, 7 jours sur 7 que vous l’utilisiez ou non. Il vaut donc mieux repasser au filaire ou bien opter pour un téléphone qui émet uniquement lorsque vous l’utilisez du type Full Eco-mode et vérifiez que cette option est bien activée dans le menu Réglages. Les téléphones de la marque Swiss Voice offrent ce type de garantie.

Désactiver le WIFI sur la Freebox Revolution

Pour se débarrasser du signal WIFI  personnel et communautaire, il suffit de relier l’ordinateur à la box avec un câble éthernet et de désactiver la fonction WIFI.

Voici la recette pour le faire. (Merci à Vincent Givord pour son inestimable contribution!)

  • Pour désactiver la Freephonie et le Wi-fi personnel sur la Freebox Révolution, désactivez la carte wifi depuis l’interface de gestion sur http://portail.free.fr/, onglet « Mon Compte » puis rubrique « Ma Freebox, « Paramétrer mon réseau wifi », à la rubrique « Allumer le module WiFi », cliquez sur « Inactif » puis redémarrer la Freebox. Ou bien passez par http://mafreebox.freebox.fr, allez dans l’onglet « Wifi » puis « Configuration » et choisissez l’option d’inaction (rouge) de « Activer le réseau sans-fil ».
  • Pour résilier le Freewifi (Hotspot FreeWifi) de la Freebox Révolution, veuillez accéder à l’interface de configuration : https://wifi.free.fr/ et taper le code de sécurité à 4 chiffres qui apparait sur votre Freebox, puis choisir « Désactiver ma borne (et mon accès) FreeWifi ».

Désactiver le DECT sur la Freebox Révolution

Et oui, il parait qu’on ne peut pas le faire. Et même quand on appelle les techniciens de chez Free, ils nous disent que c’est impossible, et pour certains, ils ne savent même pas que la box émet en DECT. C’est grave!

Contrairement à ce qui est dit sur http://dectalademande.free.fr/index.php?page=faq, il y a toujours de l’espoir pour les chercheurs infatigables comme Vincent Givord (merci mille fois à nouveau!), et il est donc possible de faire taire une fois pour toute le signal DECT de la Freebox, et le plus drôle (après avoir cherché plusieurs mois comment faire), c’est que ça prend à peine 5 minutes.

  • Pour désactiver l’option DECT sur la Freebox Révolution depuis le menu digital Freebox Server, allez à l’adresse http://mafreebox.freebox.fr/, choisissez « Paramètres Freebox », « Mode avancé », « Téléphonie » puis « DECT » et décocher la case « Activer la base DECT » (en rouge)

Désactiver le CPL de la Freebox Révolution

Pour désactiver le Courant Porteur en Ligne qui transforme votre réseau électrique domestique en antenne géante, capable de ré-émettre subtilement la pollution électro-magnétique ambiante, il n’y a rien de plus facile. Mais, je dois remercier Roy Cardim pour ses lumières car, sans lui, je me serai sentie impuissante devant la technologie.

Comment procéder? On déconnecte tout simplement les RJ45 des plugs à l’arrière des consoles et le tour est joué. Plus de CPL.

Merci de m’avoir lue jusqu’au bout pour cet article technique.

En déconnectant le WIFI, le DECT et le CPL, je vous souhaite de jouir sans modération d’une technologie non nocive pour la santé. Bonnes ondes à tous!

Full Signal, docu sur les hyperfréquences de la téléphonie mobile

film full signal

du site du SEL de Val de Fontenay

Le samedi 27 avril 2013
Projection du film documentaire Full Signal (61 mn, 2010) sur les dangers des ondes électromagnétiques sur la santé et l’environnement dans le cadre du Festival Tous Acteurs de Montreuil en Transition.
Nous entendons principalement parler des téléphones portables et des antennes relais, connaissez-vous d’autres technologies émettrices de champs électriques et d’ondes électromagnétiques ? 
Le principe de précaution doit-il s’adapter seulement aux enfants ?
Les animaux et les plantes peuvent-ils être impactés ?
Les antennes sur les châteaux d’eau impactent-elles nos boissons ?
Une multitude de facteurs environnementaux peuvent ils avoir un effet boule de neige sur la santé ?
Connaissez-vous ce que désignent les termes EHS, SICEM et facteur d’alerte ?

Le débat public réunira :

Mme Laurence Abeille,

Députée de la 6e circonscription du Val-de-Marne et

3ème adjointe au maire de Fontenay-sous-bois,

Auteure de la Proposition de loi relative à l’application du principe de précaution défini par la Charte de l’environnement aux risques résultant des ondes électromagnétiques, n° 531, déposée le 12 décembre 2012 et renvoyée, le 31 janvier, à la commission des affaires économiques sur les ondes électromagnétiques.

Mr Pierre Le Ruz

Président du CRIIREM*

Docteur en physiologie animale, expert européen en nuisances électromagnétiques et en radioprotection.

Auteur de livres et publications sur les effets biologiques des radiations non-ionisantes. Fondateur du CERPEM*.

Directeur scientifique de l’ABPE-Recherche*

-Les responsables des principales associations vigilantes :

– Collectif des hypersensibles de France

– EHS France

Mr Marc CENDRIER

chargé de l’information scientifique de l’association Robin des Toits.

– Serons aussi présentes, les associations locales  :

Mme Anne Vieney

Collectif Vigilance Antennes-relais de Fontenay sous Bois,

Membre de PRIARTEM*

Hélène Noël

Ondes à Montreuil

Liens utiles :

– Ondes électromagnetiques et protection des risques : l’ahurissante volte-face du gouvernement

– Michèle Rivasi, députée européenne : »Tous perdants dans la guerre des ondes

– ARTAC Association pour la Recherche Thérapeutique Anticancéreuse

– Next-Up Organisation

– Limites de sécurité de l’Union Européenne

– Irradiation par ondes électromagnétiques

*Renvois  :

CRIIREM : Centre de Recherche et d’ Information Indépendant sur les Rayonnements Électro Magnétiques non ionisants

CERPEM : Centre d’Etude et de Recherche en Protection Electromagnétique

ABPE-Recherche : Association Biologie Prospective Environnement

PRIARTEM : association nationale Pour une Réglementation de l’Implantation des Antennes-Relais de TEléphonie Mobile