Bilan alimentaire

Que ton aliment soit ton médicament…

coeur-legumes

L’alimentation joue un rôle primordial dans notre état de santé, même si la pratique médicale moderne la néglige largement. Les conceptions actuelles de la diététique restent, pour l’essentiel, fondées sur le seul équilibre glucides/lipides/protides et sur l’absorption d’un certain  nombre de calories. Chaque jour, le corps a besoin d’un apport en micro-nutriments (vitamines et oligo-éléments) en quantité et qualité suffisante pour que ses cellules fonctionnent et et se renouvellent correctement.

Pourquoi faire un bilan alimentaire?

Parce que chacun est unique  : nous n’avons pas les mêmes besoins en fonction de notre sexe, notre âge, notre groupe sanguin, notre activité et nos particularités individuelles. En gros, certains digèrent bien les oignons, d’autres ne supportent pas le chou de Bruxelles. Et puis parce que les intolérances alimentaires sont très répandues, méconnues, pernicieuses et silencieuses, contrairement aux allergies : elle ne se manifestent pas forcément dans la sphère digestive, mais par des signes qui peuvent sembler très éloignés (éruptions cutanées, fatigue après les repas, tristesse, dépression, rhumes à répétition, otites…).

Et comme l’écrit Sophie Guedj-Metthey dans son livre « A l’écoute de votre guide intérieur »: (p.175-176)

Parce que « vous êtes actuellement dans un passage vous préparant à l’émergence d’une nouvelle dimension où très concrètement les particules de lumière présentes dans votre atmosphère sont plus intenses; et cela amène une désintoxification profonde. Tout ce qui touche aux structures sur votre planète, les structures de votre société  et aussi celles de votre corps va être amené à vivre des transformations puissantes. (…) Et vous vivez également ces sursauts à l’intérieur de vous, dans votre corps physique. Tout comme la terre, tout comme certaines populations, votre corps ne veut plus accepter les traitements qui ne le respectent pas. Ainsi, il y a des sursauts au niveau de vos cellules, qui se mettent à rejeter des toxines et certaines formes de pollution à la fois intérieures et extérieures qu’elles absorbaient depuis longtemps déjà. Votre corps vous signale plus vigoureusement qu’auparavant ce qui ne lui convient pas. Cela peut s’exprimer par des allergies, des intolérances, votre corps vous manifestant que parmi la nourriture -au sens large- que vous lui donnez, certains éléments ne sont pas sains pour vous. »

Je vous propose un bilan alimentaire afin

  • d’identifier les aliments qui vous conviennent et vous apportent de l’énergie,

  • d’identifier les aliments que vous devez éviter (en raison d’incompatibilités, d’intolérances ou  d’allergies), parce qu’ils ralentissent votre métabolisme, le perturbent et vous coûtent donc de l’énergie au lieu de  vous en apporter,

  • d’évaluer vos éventuelles carences en micro-nutriments (vitamines et minéraux) ce qui vous permettra de vous supplémenter, le cas échéant, grâce à votre alimentation ou par des compléments si nécessaire,

  • et d’évaluer vos apports en eau (sont-ils ou non suffisants ?).

A qui s’adressent ces séances?

Tout le monde peut en bénéficier.

Mais si vous souffrez de troubles digestifs, de troubles de l’humeur (dépression), de problèmes de peau, de problèmes de poids, de douleurs chroniques, arthrite, arthrose, rhumatismes, de fatigue chronique, alors cette séance est faite pour vous, elle peut changer votre vie ou en tout cas contribuer grandement à l’améliorer.

1ère séance de 1h30 à 2h00

Les séances de suivi prennent un peu moins de temps, de 1h00 à 1h30.

Je vous recommande 1 ou 2 séances par an pour faire un check-up global, car il y a parfois des évolutions : des aliments peuvent vous convenir pendant une période et ne plus vous convenir ensuite.

Déroulement d’une séance

  • rapide bilan de votre état de santé (travail, sommeil, digestion, élimination, groupe sanguin)
  • bilan de compatibilités alimentaires où sont testés près de 250 aliments
  • évaluation de vos apports (carences, excès, équilibre) en lipides, protéines, glucides, en micro-nutriments, en eau

Je travaille au pendule et en test kinésio.

Les bilans peuvent aussi être réalisés à distance sur photo. Pour acheter un bilan à distance, c’est ici :
Buy Now Button

Si vous souhaitez en savoir plus, n’hésitez pas à me contacter par téléphone ou mail : Agnès Burnet- 0608744934 – geobiologie-sante@live.fr

Au service de votre santé optimale.

Astuces pour l’eczéma

De nombreuses personnes, adultes et enfants, sont atteintes d’eczéma à divers endroits du corps, qu’il soit sec, fissuré, avec des vésicules, humide, etc. La peau est abîmée, et cela fait parfois mal, voire très mal. Il faut donc avant tout réparer la peau et lui redonner de la souplesse.

En attendant d’en chercher la ou les causes, alimentaires, environnementales, émotionnelles, et très probablement un ensemble de toutes ces choses – il faudra vous poser la question : qu’est-ce que mon corps n’arrive pas à assimiler, à digérer, à éliminer par les circuits normaux (foie, reins, intestins) pour qu’il en vienne à recourir à l’émonctoire de la peau? -, je vous propose une petite préparation très facile à réaliser, entièrement naturelle, peu onéreuse et qui fait des miracles pour réparer la peau à vitesse grand V.

Le curcuma: une épice anti-cancéreuseVoici donc la mixture spécial eczéma : mélangez une bonne cuillerée à soupe de curcuma en poudre avec un peu d’huile d’olive (les 2 ingrédients de préférence bio) de façon à obtenir une pommade onctueuse. Enduisez les parties du corps atteintes par l’eczéma, recouvrez d’une bande ou d’un pansement, en fonction de l’étendue de l’eczéma, car le curcuma a des pouvoirs colorants intenses. Faites cela plutôt le soir avant d’aller vous coucher, c’est plus pratique. Renouvelez l’application pendant plusieurs jours jusqu’à amélioration.

olivesÉvidemment, cette technique comporte un inconvénient majeur, c’est que pendant quelque temps, votre peau sera d’un beau jaune soleil aux endroits où vous l’avez traitée.

Je n’ai pas l’expérience de cette pommade sur du psoriasis, mais je pense que ça vaut la peine d’essayer.

A la recherche des causes :

  • Faites doser votre taux de vitamine D, et supplémentez-vous en vitamine D3 si nécessaire.
  • Faites réaliser un bilan alimentaire afin d’identifier les aliments qui vous conviennent et réglez en conséquence votre alimentation. Si vous étiez une voiture diesel, vous ne pourriez rouler avec du Sans Plomb 98 dans votre réservoir. Eh, bien, c’est un peu pareil pour les personnes et l’alimentation. Pour cela, vous pouvez me consulter.
  • Si vous souffrez d’eczéma sec, vérifiez que vous buvez suffisamment d’eau (1 à 1,5 litre par jour). L’eau que vous buvez doit être peu minéralisée, eau de source, ou filtrée, ou osmosée. L’eau ne doit rien apporter : elle sert à nettoyer, à emporter les toxines.

Voilà, n’hésitez pas à me faire part des résultats de vos expériences.