Manquez-vous de vitamine D?


Je voulais partager avec vous cet excellent webinaire de Claude Serres, naturopathe, concernant la vitamine D.

http://dl.free.fr/gIwLQlvp4

Une mine d’informations à diffuser très largement!

Ce qu’il faut en retenir en gros de ce webinaire:

La vitamine D ou calciférol est une des rares vitamines que le corps sait synthétiser :

  • grâce à l’exposition de notre peau au soleil entre 11h et 14h pendant 10 à 15 mn pour 90%
  • grâce à l’alimentation pour 10 % (huile de foie de morue, saumon, thon, truite, lait de vache, boisson au soja, jaune d’œuf)
  • grâce à des compléments alimentaires (vitamine D)

Cependant sous nos latitudes, et même dans le sud de la France, cette synthèse de la vitamine D ne peut se faire par la peau d’octobre à mars.

Il en résulte que 80% des gens manquent de vitamine D et 50% des gens sont en carence grave.

2 types de vitamine D:

  • D2 ou ergocalciférol, produite par les végétaux
  • D3 ou cholécalciférol, d’origine animale et produite par la peau sous l’action des rayons ultra-violets B

Selon la médecine officielle, la vitamine D joue un rôle dans :

  • la minéralisation osseuse
  • en favorisant la fixation du calcium  sur l’os
  • en favorisant l’absorption du calcium et du phosphore au niveau intestinal

Elle sert donc à conserver les os et les dents en bonne santé.

Toujours selon la médecine officielle, une carence en vitamine D provoque :

  • le rachitisme chez l’enfant ou l’adolescent
  • l’ostéomalacie (décalcification osseuse due à un défaut de minéralisation) chez l’adulte.

Un surdosage en vitamine D peut être dangereux et provoquer une perte d’appétit, des nausées, vomissements, perte de poids, voire un arrêt de la croissance. Mais les surdosages n’arrivent quasiment jamais.

Les 10 à 15 mn d’exposition de la peau au soleil entre 11h et 14h (sans crème protectrice, cela va sans dire, mais c’est toujours mieux de le rappeler) de mars à octobre produisent 10000 UI de vitamine D, alors que l’ensoleillement de la période automnale et hivernale ne permet à la peau de produire qu’un dosage très faible.

Selon des études menées outre-Atlantique, un déficit en vitamine D favoriserait l’apparition :

  • des maladies cardio-vasculaires : HTA, calcification artérielle, insuffisance cardiaque, AVC
  • des maladies métaboliques : diabète de type 1 et 2, syndrome métabolique
  • des cancers
  • des maladies auto-immunes

Vitamine D et muscles : une carence en vitamine D affecte la fonction de la force musculaire. Ainsi un taux sanguin en vitamine D à 12 ng/ml, alors que le taux recommandé en France est à 30 ng/ml, favorise les incontinences urinaires par faiblesse du plancher pelvien.

Vitamine D et douleurs chroniques : un taux inférieur à 20 ng/ml a été remarqué dans 70% des cas de douleurs chroniques de l’appareil musculo-squelettique. L’effet d’une supplémentation ne se fait ressentir le plus souvent qu’au bout de quelques mois. Il faut s’accorder 6 à 9 mois pour apprécier l’efficacité ou non d’une cure de vitamine D.

Selon des études américaines citées dans le webinaire, le dosage optimal en vitamine D se situerait entre 50 et 70 ng/ml, alors qu’en France le dosage préconisé est à 30 ng/ml. Un taux élevé de vitamine D dans le sang permettrait d’influencer la longueur des télomères, ce qui confère une dimension anti-âge à cette vitamine-hormone.

Dans une étude de novembre 2015 (American Heart Association), les personnes dont le taux de vitamine D est inférieur à 15 ng/ml de sang ont le risque vasculaire le plus élevé.

Les personnes âgées devraient faire estimer 2 fois par an leur dosage sanguin de vitamine D et prendre quotidiennement des suppléments en vitamine D.

Le Dr Cannel a identifié un syndrome de déficience en vitamine D :

  • un taux de vitamine D insuffisant et 2 ou plus des problèmes suivants
  • ostéoporose
  • maladie cardiaque
  • hypertension
  • maladie auto-immune
  • cancer
  • fatigue chronique
  • douleur chronique

Le dosage de la vitamine D dans le sang s’appelle le 25 OH vitamine D. Mais, fait étrange, à la lumière du pourcentage hallucinant de personnes en déficit, la Caisse d’Assurance Maladie a modifié en septembre 2014 la prise en charge de cette analyse. Facturé 11,34€, le dosage n’est pas pris en charge et le médecin doit écrire non remboursable ou NR, sauf pour les cas de suspicion de rachitisme, d’ostéomalacie, de transplantation rénale, de chirurgie bariatrique et les personnes âgées à risque (chutes). Mais si le médecin omet de porter la mention non remboursable sur l’ordonnance, alors le dosage devrait être pris en charge.

Comprendre les dosages en vitamine D

Bon dosage à tous et toutes et bon bain de soleil!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s