Teintures-mères en péril et verrues

Je suis allée à la pharmacie, il y a deux jours, pour me procurer de la teinture-mère de chélidoine (chelidonium majus), la plante à verrue. J’en fait pousser sur mon balcon, car son suc est extrêmement efficace pour se débarrasser des verrues. Mais, à cette époque de l’année, dans notre contrée francilienne, la plante semble plutôt au repos, les tiges sont très peu généreuses en suc, il est donc difficile d’en appliquer sur les verrues. Aussi, je me suis dit que j’allais acheter un flacon de teinture-mère en attendant de pouvoir utiliser mes plantes fraîches au retour du printemps. Que nenni! La pharmacienne m’annonce qu’il est impossible de se procurer de la teinture-mère de chélidoine, cela n’existe plus. Le principal fournisseur en teintures-mères pour les pharmacies étant le laboratoire Boiron et que ce laboratoire n’en fait plus. Du coup, j’ai fait plusieurs pharmacies et ai obtenu la même réponse à l’unisson. J’ai donc appelé des herboristeries sur Paris : elles ne fabriquent pas non plus de teintures-mères ; en revanche, elles peuvent fournir de l’extrait de plante fraîche. Évidemment, il est toujours possible de s’en procurer via internet, certains sites en vendent, mais cela implique de payer le produit ainsi que les frais de port, ce qui double son prix quasiment.

Hier, je tombe sur un  article de Naturo-Passion : http://naturo-passion.com/sauvons-les-teintures-meres/ dans lequel le Dr Jean-Michel Morel explique que « les teintures mères (TM) sont les souches de base utilisées par les laboratoires homéopathiques pour la préparation des dilutions. Les laboratoires en détenaient jusqu’à présent un réservoir considérable, mais aujourd’hui de nombreuses souches sont amenées à disparaître des officines pharmaceutiques en raison d’une directive européenne qui les fait sortir du champ homéopathique et impose qu’elles fassent l’objet d’une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Cette AMM, certes simplifiée, se substitue à un simple enregistrement, et coûterait entre 5 000 et 30 000 euros par plante. Les laboratoires, dont Boiron, principal acteur de ce marché, ne veulent pas effectuer cette dépense, qui pourrait être échelonnée sur plusieurs années et constituerait un investissement sur le long terme. »

En conséquence, le Dr J-M Morel nous invite à aller signer la pétition qu’il a initiée à cette adresse:

https://www.change.org/p/mr-fran%C3%A7ois-hollande-pr%C3%A9sident-de-la-r%C3%A9publique-mme-marisol-touraine-ministre-de-la-sant%C3%A9-sauvez-nos-teintures-m%C3%A8res-hom%C3%A9opathiques-un-patrimoine-m%C3%A9dical-et-pharmaceutique-consid%C3%A9rable-source-d-%C3%A9conomies-de-sant%C3%A9?recruiter=52840091&utm_campaign=mailto_link&utm_medium=email&utm_source=share_petition

La disparition des teintures-mères est tout simplement scandaleuse, car évidemment la chélidoine n’est pas la seule que l’on ne peut plus se procurer en pharmacie. Les teintures-mères devraient faire partie du patrimoine de l’humanité et ne devraient pas être sujette à cette loi d’autorisation de mise sur le marché, qui ne favorise que le lobby de l’industrie pharmaceutique, dont le but n’est certainement pas la santé des êtres humains que nous sommes. La disparition des teintures-mères constitue une atteinte à notre droit à la santé et comme le rappelle le Dr Jacques Lacaze sur son blog ( http://www.jacques-lacaze.com/article-les-teintures-meres-homeopathiques-condamnees-a-disparaitre-116034052.html), selon l’article 35 de la Constitution du Peuple Français du 24 juin 1993 : « Quand le gouvernement viole le droit du peuple, l’insurrection est pour peuple, et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. » Si ce sujet vous semble important, merci de signer la pétition et de faire circuler l’information auprès de vos contacts.

Mais, comme en toute chose, il y a toujours un aspect positif, cela m’a permis de découvrir qu’en l’absence de mon herbe de prédilection, je pouvais me pencher du côté des huiles essentielles pour éliminer des verrues. En application pure directement sur le verrue, on peut utiliser l’HE de citron, l’HE de tea-tree ou l’HE de mandarine verte : appliquez une goutte d’HE de votre choix sur la verrue matin et soir pendant 2 à 3 semaines. La verrue devrait se détacher toute seule et tomber.

Je vous conseille l’article de comprendrechoisir qui résume très bien l’utilisation des huiles essentielles dans le traitement des verrues.

Les verrues sont dues à un virus appelé papilloma virus humain (PVH). Faire tomber la verrue grâce à un traitement phyto- ou aroma- thérapeutique est une chose, se débarrasser du virus en est une autre. Pour les personnes qui y sont fortement sujettes, on aura intérêt :

  • à travailler dans une approche quantique en effacement de l’information au niveau du champ du point zéro afin que la personne ne puisse plus rentrer en résonance avec ledit virus,
  • et aussi à faire émerger à la conscience dans une approche globale quels évènements, quelles émotions ont été à l’origine de l’entrée en résonance avec papilloma virus et de l’apparition des verrues dans le corps physique.

Si cette dernière approche vous intéresse, vous pouvez me contacter par mail ou téléphone pour un RDV de rééquilibrage électromagnétique et informationnel du corps au cristal.

Voilà, bonne santé à tou(te)s.

Agnès B.