Une bonne prise de terre

Les dangers invisibles : votre prise de terre est-elle bonne?

Dans notre vie quotidienne moderne, nous sommes entourés d’une multitude d’appareils et d’équipements électriques. Cela va du grille-pain à l’ordinateur en passant par les appareils électroménagers.

Mais savez-vous que la prise de terre est un élément essentiel du réseau électrique des bâtiments? De sa qualité dépendent notre sécurité, notre santé et notre sommeil.

Une mauvaise prise de terre peut avoir des conséquences graves. Endommagement des appareils électriques, accidents électriques potentiellement mortels. Mais aussi, moins spectaculaire et plus sournois, pollution électrique globale engendrant du mal-être et potentiellement des problèmes de santé.

Risques liés à une mauvaise prise de terre

  • Risque de court-circuit

Principale fonction de la prise de terre : écouler un courant de fuite vers le sol naturel, la terre, en cas de défaut d’isolement d’un appareil électrique.

Si une installation électrique n’est pas correctement mise à la terre et que des fils électriques sous tension entrent en contact avec des surfaces métalliques, cela peut provoquer un court-circuit. Qui peut lui-même entraîner des étincelles, des incendies, voire des explosions, et mettre en danger les occupants de la structure.

  • Dommages aux appareils électriques

Une mauvaise prise de terre peut également endommager les appareils électriques. Les surtensions et les pics de tension peuvent survenir lorsque les charges électriques ne sont pas correctement dérivées vers la terre.

Ces surtensions peuvent provoquer la défaillance d’appareils électroniques coûteux, tels que téléviseurs, ordinateurs et  réfrigérateurs…

  • Risques pour la sécurité des personnes

Le danger le plus grave lié à une mauvaise prise de terre est le risque d’électrocution en cas de défaut d’isolement. L’électricité prend toujours le chemin le plus court pour rejoindre la terre. Et lorsqu’une personne entre en contact avec une surface métallique sous tension en raison d’une installation électrique non mise à la terre, elle peut être électrocutée. Les conséquences peuvent aller de blessures graves à la mort.

  • Problèmes de performance

Outre les risques de sécurité, une mauvaise prise de terre peut également entraîner des problèmes de performance électrique. Les appareils électriques peuvent fonctionner de manière inefficace, et l’éclairage peut être irrégulier. Cela peut affecter la productivité dans les entreprises et le confort dans les foyers.

  • Champs électromagnétiques

Lorsque la prise de terre est absente ou avec une résistance trop élevée, les champs électromagnétiques que peuvent rayonner les structures en métal du bâtiment, les carcasses des appareils électriques, voire de certains luminaires, ne sont pas neutralisés. Cela engendre une pollution qui stresse le corps. Les plus sensibles le ressentent. Il y a de la tension dans l’air!

Schéma de mise à la terre d’une installation électrique.Du tableau répartiteur jusqu’au piquet en passant par la borne principale de terre – Crédits : www.chauvin-arnoux.com/
Schéma de mise à la terre d’une installation électrique.
Du tableau répartiteur jusqu’au piquet en passant par la borne principale de terre
Crédits : www.chauvin-arnoux.com/

Et, pour les adeptes du earthing ou grounding, avec un tapis relié à la terre de votre habitation, il serait plus prudent de connaître la valeur de la résistance de la terre avant de vous engager dans ce genre de pratique.

Utilité d’une bonne prise de terre

La mise à la terre est donc un élément essentiel dans les installations électriques. Elle consiste à établir une connexion électrique efficace entre les équipements électriques et le sol, en utilisant un ou plusieurs piquets de mise à la terre.

Une bonne prise de terre a plusieurs objectifs principaux :

  • la sécurité des personnes : elle permet de détourner le courant électrique indésirable, notamment en cas de fuite de courant, vers la terre plutôt que de laisser ce courant parcourir des parties métalliques d’équipements ou de bâtiments. Cela réduit considérablement le risque de choc électrique.
  • la protection des équipements : elle aide à protéger les équipements électriques contre les surtensions, les décharges électrostatiques et les interférences électromagnétiques en fournissant un chemin de décharge pour les courants indésirables.
  • une bonne mise à la terre garantit le fonctionnement correct des dispositifs de protection, tels que les disjoncteurs et les fusibles. Ils se déclenchent en cas de court-circuit ou de surcharge.
  • la réduction des interférences électromagnétiques : une prise de terre adéquate réduit les interférences électromagnétiques, améliore la qualité de l’alimentation électrique et de l’ambiance globale du lieu.

La sécurité électrique de votre installation est une priorité absolue. Et une prise de terre correcte en est un élément clé.

Pour une bonne prise de terre

Une bonne prise de terre doit satisfaire à plusieurs critères :

  • D’abord une résistance faible :

La résistance caractérise l’opposition au passage du courant. Plus la valeur de la résistance est faible, et plus le courant passe. La résistance de la prise de terre doit donc être suffisamment faible pour assurer une bonne liaison à la terre.

La résistance se mesure en ohms grâce à un ohm-mètre ou un mesureur de terre. La valeur généralement acceptée est de moins de 10 ohms. Même si, selon la norme NF C15-100, la résistance de la prise de terre doit être au plus égale à 100 ohms. Mais, au-delà de 25 ohms, la résistance est déjà trop élevée.

  • Une connexion robuste :

Les connexions entre les électrodes, les câbles et les équipements doivent être solides. Les électrodes utilisées, telles que les piquets en cuivre ou les plaques de mise à la terre, doivent être dimensionnées en fonction des besoins de l’installation électrique. Et il faut correctement les entretenir pour assurer une conductivité adéquate.

  • Un bon emplacement:

    La résistance de la prise de terre varie en fonction:

        • de la surface de contact entre le métal et la terre. On peut jouer sur la longueur de câble ou le nombre de piquets pour diminuer la résistance.
        • de la nature et de l’humidité du sol. Dans un sol rocheux ou sablonneux, la résistance est élevée. Alors que, dans une bonne terre végétale ou de l’argile, elle est relativement faible. Pour rendre la terre plus conductrice, on peut rapporter de la terre végétale. On peut aussi ajouter à la terre du charbon en poussière et même de la limaille métallique. On privilégiera donc quand c’est possible, une implantation au nord, non abritée de la pluie.
        • de la profondeur de la prise de terre. Pour être efficace par tous les temps, aussi bien lorsqu’il gèle que par temps sec, il faut l’enfouir à une profondeur d’au moins un mètre . Un piquet de terre enfoncé à une profondeur de plusieurs mètres permet parfois d’atteindre des couches géologiques de plus faible résistance.
  • Une maintenance régulière :

Une vérification et une maintenance périodiques sont essentielles pour s’assurer que la prise de terre reste efficace au fil du temps.

Harmoniser son lieu de vie et vérifier la résistance de la terre

Vous l’avez compris, la mise à la terre est primordiale. C’est pourquoi toute analyse géobiologique d’un lieu commence toujours par la mesure de la résistance de la prise de terre.

Il faut aussi vérifier que la mise à la terre n’est pas située en zone problématique : sur une faille, une veine d’eau, sur le nœud d’un réseau éthérique.

L’analyse géobiologique d’une maison a pour but d’évaluer l’impact des phénomènes géologiques, environnementaux et électromagnétiques sur la santé et le bien-être des habitants, et de le corriger.

  1. Elle permet d’identifier, corriger et inhiber les sources potentielles de stress environnemental dû aux radiations telluriques, champs électromagnétiques ou courants d’eau souterrains, etc.

L’harmonisation des lieux vise à améliorer la qualité de vie dans l’habitat. Qualité du sommeil, apaisement, sérénité et bien-être seront favorisés.

 

 

Bienfaits du laurier noble

Le laurier noble est également connu sous le nom de laurier-sauce ou laurier d’Apollon. Son nom latin est laurus nobilis. Ces feuilles aromatiques sont utilisées depuis des siècles dans la cuisine et la médecine traditionnelle. Le laurier évoque la gloire, la victoire et l’honneur.

Apollon et sa couronne de laurier

Ces feuilles vertes brillantes viennent souvent parfumer les plats. Mais elles offrent également de nombreux bienfaits pour la santé. Dans cet article, nous explorerons les différentes utilisations des feuilles de laurier noble et leurs avantages pour notre bien-être.

Prendre soin de soi avec le laurier en tisane

Tout d’abord, les feuilles de laurier noble sont riches en vitamines A, B, C, D, en calcium, fer, potassium et magnésium et en antioxydants. Ceci les rend bénéfiques pour renforcer notre système immunitaire. Les antioxydants aident à combattre les radicaux libres dans notre corps, réduisant ainsi le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques et le cancer.

De plus, ces feuilles contiennent des composés anti-inflammatoires qui peuvent aider à réduire l’inflammation dans le corps, ce qui est bénéfique pour les personnes souffrant de douleurs articulaires ou musculaires.

En outre, les feuilles de laurier noble sont connues pour leurs propriétés digestives. Elles peuvent aider à soulager les problèmes digestifs tels que les ballonnements, les gaz et les crampes d’estomac. Les feuilles de laurier noble stimulent la production de sucs gastriques, favorisant ainsi une digestion saine. De plus, elles ont des propriétés carminatives, ce qui signifie qu’elles peuvent aider à soulager les flatulences et à prévenir les ballonnements.

Tisane de laurier

Prendre 5 à 6 feuilles de laurier. Recouvrez d’eau chaude. Laissez infuser. Buvez ce breuvage après le repas pour une bonne digestion.

Le laurier sur la peau

Les feuilles de laurier noble ont également des propriétés antiseptiques et antibactériennes. Elles sont donc un remède naturel pour les infections ou éruptions cutanées mineures.

En application sur la peau, elles contribueront à désinfecter les plaies et accélérer le processus de guérison. On peut également les utiliser pour soulager les démangeaisons causées par des piqûres d’insectes.

Recette macérât huileux de laurier

On peut aussi réaliser un macérât huileux et l’utiliser en massage. C’est extrêmement simple. Vous aurez besoin de :

  • un bocal en verre.
  • de feuilles de laurier fraîches, de quoi remplir le contenant.
  • de l’huile bio (pépins de raisin, olive)

Coupez vos feuilles en 2 ou 3, et placez-les dans le contenant. Remplissez ensuite avec l’huile. Refermez votre bocal et laissez macérer 4 à 6 semaines, à température ambiante. Ensuite, vous filtrez et votre huile de massage est prête.

Cuisinez avec le laurier

En dehors de leurs bienfaits pour la santé, on utilise aussi les feuilles de laurier noble dans la cuisine pour leur arôme distinctif. Elles donnent aux soupes, sauces, ragoûts et plats mijotés une saveur unique. A noter que le laurier parfume exquisement les plats mais il les rend aussi plus digestes, notamment en ce qui concerne la viande et les graisses.

On peut aussi s’en servir pour parfumer les marinades, les sauces et les vinaigrettes. Attention! Les feuilles de laurier noble ne sont pas comestibles  : veillez à les retirer des plats avant de servir.

Le laurier pour se détendre

Le laurier est aussi très utile pour désodoriser  une pièce ou simplement se détendre. Faites-en brûler quelques feuilles à l’aide d’un briquet ou d’une bougie dans un récipient en terre ou en métal. Les mauvaises odeurs s’envolent. La détente et l’apaisement sont au rendez-vous et le sommeil n’en est que meilleur!

En conclusion, les feuilles de laurier noble offrent de nombreux bienfaits pour la santé. Elles sont un ajout précieux à notre alimentation et à notre routine de soins personnels.

Ces feuilles aromatiques ont prouvé leur efficacité au fil des siècles, que ce soit pour :

  • renforcer notre système immunitaire,
  • soulager les problèmes digestifs
  • ou traiter les infections cutanées mineures.

Il est important de les utiliser avec précaution. Consultez un professionnel de la santé avant de les utiliser à des fins médicinales. Pensez à intégrer les feuilles de laurier noble dans votre cuisine et à profiter de leurs bienfaits pour votre bien-être global.

laurier nobleVous en trouverez sur ma boutique. Ces feuilles sont bio et sauvage, récoltées à la main par mes soins.

L’horloge biologique

Tester l’horloge biologique grâce au TRM

Le but de cet article est de présenter un outil simple pour savoir si l’on est en bonne santé ou si l’on couve quelque chose de peu sympathique. Je te conseille de pratiquer le Test de Réponse Musculaire pour l’horloge biologique une fois par mois.

L’horloge biologique, c’est quoi?

Cette horloge serait localisée au niveau des noyaux suprachiasmatiques de l’hypothalamus. Chez nous, les humains, l’horloge biologique est réglée sur plus ou moins 24 heures.

On l’appelle aussi horloge circadienne, en provenance du latin circa diem, c’est-à-dire presque un jour . Elle gouverne prioritairement l’alternance veille-sommeil, mais pas uniquement. Elle régit aussi l’organisation de très nombreux autres rythmes circadiens :

  • la température interne,
  • la sécrétion hormonale (hormone de croissance, hormones sexuelles, cortisol, hormones thyroïdiennes, ghréline, leptine…),
  • le rythme cardiaque et la tension artérielle,
  • la fréquence respiratoire,
  • la fonction rénale,
  • la fonction sexuelle.

Au vu de toutes ces fonctions, l’horloge biologique semble très importante. Et il faut donc veiller à maintenir les pendules à l’heure!

Quand l’horloge se dérègle

Cette horloge interne peut se dérégler pour des raisons évidentes lors de décalage horaire par exemple : passage à l’horaire d’hiver ou d’été, travail de nuit, jet lag.

Mais, en l’absence de décalage horaire, les causes du dérèglement de l’horloge biologique sont plutôt à rechercher dans une perturbation électromagnétique du corps :

  • BHE ouverte (barrière hémato-encéphalique poreuse),
  • IVC (impact vasculaire cérébral),
  • présence d’entités,
  • micro-organismes pathogènes, etc.

En bref, tout ce qui est de nature à perturber le flux scalaire.

Le flux scalaire ou flux de faisceaux scalaires est bidirectionnel.

Le flux en provenance du champ du point zéro est dit « flux entrant« : il alimente en informations le corps physique par l’intermédiaire des microzymas –unité de base de toute vie organique selon Antoine Béchamp.

Tandis que le « flux sortant » actualise la matrice du champ du point zéro à partir de l’état du corps physique.

Un dessin vaut parfois mieux qu’un long discours.

En cas de perturbation de l’horloge biologique, on a tendance à être plus actif le soir. On a du mal à aller se coucher et le matin, le réveil est difficile, voire douloureux.

Vérifier l’inversion ou la perturbation de l’horloge biologique

Plusieurs outils existent pour contrôler le fonctionnement de l’horloge.

  • Avec l’antenne de Lecher, l’inversion de l’horloge biologique se mesure sur le repère (2,1) par balayage vertical à l’arrière de la tête. Si l’antenne accroche, cela signifie que l’horloge est décalée.
  • On peut aussi la vérifier au pendule. On interroge sur «décalage de l’horloge biologique» par exemple et l’on obtient une réponse oui/non.
  • Et si l’on n’a ni antenne de Lecher, ni pendule, ou que l’on ne maîtrise pas ces outils, on peut opter pour un test de réponse musculaire en testant par exemple l’heure réelle et l’heure réelle + 12 heures.

Voici deux courtes vidéos qui expliquent comment pratiquer ce test seul ou à deux.

Le TRM -test de réponse musculaire- seul en autotest

Le TRM -test de réponse musculaire- à deux

Bonne pratique!

Agnès B.

Après la 3ème dose

Après la troisième dose Pfizer, les effets n’ont pas tardé à se faire sentir

Hormis un peu de cholestérol qu’il régulait à coup de statines (c’était un élève obéissant face aux blouses blanches), son état global du haut de ses 80 ans passés était plutôt satisfaisant. Mais, après la 3e dose injectée en décembre 2021, sa santé s’est mise à décliner doucement, imperceptiblement, à pas de loup.

Et pourtant, il ne voulait pas la faire : « Il m’ont eu 2 fois, ils ne m’auront pas une troisième! », disait-il en novembre 2021. Oui, mais… il y a eu le pass, la carotte qui fait avancer les moutons!

Mon père, 2e dose, la cuillère tient toute seule!
Mon père, 2e dose, la cuillère tient toute seule!

En février 2022, première alerte, une toute petite coupure au doigt qui a généré une sorte de malaise vagal. Ça, c’était deux mois après l’injection.

Un mois plus tard, il y a eu une crise de calcul rénal. Cette crise a permis de diagnostiquer un polype au niveau de l’uretère gauche. C’était en mars 2022.

Là, il est parti un bon mois se régénérer à la montagne dans les Alpes, sa terre natale, à glisser dans la poudreuse avec sa bande de copains skieurs. Il avait la chance et le bonheur de skier plusieurs mois par an.

Dans la première quinzaine de mai, il a été opéré du polype qui gênait la bonne évacuation des urines. Tout s’est bien passé, il était sur pieds en quelques jours. Le lendemain de sa sortie de l’hôpital, il s’est même permis de faire une partie de ballon avec ses petits-enfants, comme si de rien n’était. Mais les analyses du polype étaient en cours. Et là, le couperet est tombé : cancer de la vessie.

C’est le protocole…

À plus de 80 ans, les protocoles, établis par on ne sait qui, sont clairs. Pas de chimiothérapie, pas de radiothérapie, pas d’immunothérapie. Seule proposition : l’ablation totale de la vessie. Il aurait pu choisir de ne pas le faire. Et en faisant ce choix d’opposition, la porte de la radiothérapie se serait ouverte.

Mon père en juin 2022
Mon père en juin 2022

Mais le chirurgien consulté lui a tellement bien présenté les choses… sans, bien sûr, lui mettre le couteau sous la gorge, qu’il a opté pour cette énorme mutilation.

« J’ai une place le 7 juillet. Vous pouvez attendre, mais ce sera plus compliqué après. Car il faudra refaire un scanner… Les places sont rares. Vous savez, il me suffit de passer un coup de fil à ma secrétaire et elle trouvera facilement 10 candidats pour le 7 juillet. Je vous dis ça mais loin de moi l’idée de vous mettre le couteau sous la gorge ! »

Il avait à peine un mois et demi pour réfléchir. La pression était forte. Trop forte !

Une opération mutilante

Et donc, le 7 juillet, il a été opéré. On lui a retiré sa vessie, et dans la foulée la prostate. Tant qu’à faire ! Sans compter la prouesse de plomberie chirurgicale qui consiste à prélever un morceau d’intestin grêle sur lequel les uretères des deux reins vont être connectées. Cela permet de drainer l’urine hors du corps via un trou crée en partie basse de l’abdomen, à droite au niveau de l’appendice. C’est à cet endroit qu’est placée la poche vésicale.

A ce niveau technique, une question est restée en suspens et sans réponse dans mon esprit. Qu’advient-il des canaux déférents qui relient les testicules à la prostate? Si quelqu’un a une idée, je suis preneuse. Les commentaires sont faits pour ça.

En pleine chaleur estivale, ce fut 2 mois de traversée douloureuse à lutter contre des infections à répétition. Le chirurgien en charge de l’opération s’est même retrouvé hospitalisé deux ou trois jours après, à la suite d’une infection. Les fameuses infections nosocomiales !

Dans la deuxième quinzaine d’août, il a enfin pu rentré chez lui, extrêmement affaibli, amaigri. Sa bouche constamment pâteuse à cause d’une bactérie contractée à l’hôpital l’empêchait d’apprécier le goût de la nourriture. Du coup, l’appétit n’était pas au rendez-vous. Les jours passaient et il ne remontait pas la pente.

Un suivi post-opératoire inexistant

Après une telle opération, on aurait pu s’attendre à un suivi assez soutenu. Mais en dehors du passage régulier des infirmières qui veillaient sur sa cicatrice, ça a plutôt été la traversée du désert. Pas de rendez-vous de suivi auprès d’un médecin ou d’un oncologue. D’ailleurs, très bizarrement, il n’a pas rencontré un seul oncologue depuis que le diagnostic du cancer a été posé.

En novembre, il a commencé à se plaindre de douleurs dans le bassin, à la hanche et puis dans le dos au niveau des reins. Des douleurs assez intenses qu’il tentait de faire taire à coup de Doliprane. Le bon vieux Doliprane… Mon père prenait rarement le temps de lire les notices. S’il l’avait fait , il aurait su qu’il mettait ses reins en danger avec une prise au long cours.

Il a vu un kiné, puis un ostéopathe. Mais rien n’y faisait, la douleur était toujours présente. J’étais inquiète et je me suis connectée à lui en radiésthésie. J’ai vu qu’il y avait des métastases à plusieurs endroits. Après Noël, il est enfin allé voir son médecin traitant qui lui a prescrit des antalgiques, la Lamaline et l’Izalgi, et de l’Oméprazole aussi.

Départ pour l’au-delà imminent

C’est à partir de ce moment-là qu’il a amorcé sa descente. Avec l’opium. Il est tombé dans une somnolence quasi permanente. Un jour, au début du mois de janvier, alors qu’il était debout, le regard dans le vide, il s’est écroulé. Le lendemain, il est tombé à nouveau.

Là, sa femme l’a conduit à l’hôpital. Le scanner a confirmé ce que je soupçonnais. Métastases : sur l’intestin, le foie, les poumons, avec lésions osseuses.

Rapidement, il lui ont donné du Durogésic 25. C’est de la morphine surpuissante. Du fentanyl. En patch transdermique. J’ai dû leur demander qu’ils arrêtent de lui donner le Lamaline et l’Izalgi prescrit par le médecin traitant.

Hé oui ! à l’hôpital, on met un point d’honneur à respecter les prescriptions antérieures. Et j’ai aussi réussi à les convaincre d’arrêter de lui donner l’Oméprazole, un inhibiteur de la pompe à protons qui protège l’estomac des autres substances. Cela lui donnait des renvois constants alors même qu’il mangeait trois fois rien.

Au début de son hospitalisation, j’ai découvert par hasard le traitement de Joe Tippens dont je vous parlerai dans ma prochaine lettre. Je n’ai pas pu le mettre en place tout de suite, malheureusement ! Il m’a fallu attendre une dizaine de jours pour le recevoir. Quand j’ai enfin pu lui donner, nous avons constaté une nette amélioration de son état, en trois jours seulement, du 18 au 20 janvier. Le 20, il savait à nouveau se servir de son téléphone pour appeler et envoyer des sms. Il a même demandé à prendre une douche et se laver les cheveux. Il marchait!

Mais le 21 janvier, c’était un samedi, l’équipe soignante a décidé de doubler la dose de Durogésic. Ils sont passés au Durogésic 50. Et ça, ça l’a totalement achevé. La lumière s’est arrêté de briller dans ses yeux. Il ne pouvait plus se lever car il perdait l’équilibre. Impossible de manger ou boire car sa durée de vigilance était de moins de 5 secondes. Il retombait systématiquement dans le sommeil, abasourdi par la drogue. C’était un zombie.

Dernier hommage à mon père

Mon père shouté au fentanyl le 27/01/2023
Mon père shouté au fentanyl le 27/01/2023

C’est ce qu’on appelle le confort dans le milieu hospitalier. Une des infirmières qui s’était occupée de lui le vendredi est partie en week-end. Quand elle est revenue le lundi, elle était sous le choc : elle ne comprenait pas ce qui avait pu se passer en 48 heures !!!

Alors que j’entretenais encore un espoir de guérison grâce au protocole de Joe Tippens, un traitement en dehors des clous, l’hôpital mettait tout en œuvre pour qu’il parte le plus vite possible. Et ils ont réussi. Avec la somnolence constante induite par les opiacés, mon père a entamé un jeune total d’eau et de nourriture pendant 10 jours et il s’est arrêté de respirer le 31 janvier 2023.

Il était rentré à l’hôpital trois semaines avant, debout. Ils ont attribué son départ à l’évolution de sa maladie. J’ai appris peu de temps après son décès qu’il n’y a jamais d’évolution fulgurante des cancers chez les personnes âgées.

A mon père tué plusieurs fois par cette médecine folle… injections expérimentales meurtrières, ablations mutilantes, drogues dures entrainant la perte totale d’autonomie et la force de rester en vie.

Si tu souhaites signaler des effets indésirables suite à injection, médicament ou tout acte médical, il te suffit de te rendre ici :

https://signalement.social-sante.gouv.fr/psig_ihm_utilisateurs/index.html#/accueil

Si tu m’as suivi jusqu’ici, merci infiniment pour ton attention !

Belle lumière à toi!

Agnès B.

 

 

 

 

Comme un coq en pâte

Un des jardiniers-maraîchers de mon village a des poules. Et il les bichonne. Leurs œufs sont d’ailleurs délicieux. Et, bien sûr, il a aussi un coq.

coq et pouleUn jour, il m’appelle car son coq est au plus mal : il boîte, ne s’alimente plus et a beaucoup maigri.

Et surtout, il boude ses poules. Je crois bien qu’elles ne s’en plaignent pas!!! Car les coqs ne font pas trop dans la délicatesse à ce niveau-là!

En bref, il n’est plus que l’ombre de lui-même.

Pour lui venir en aide, je lui demande de me faire parvenir une photo de son coq. Je vais lui faire une séance d’harmonisation scalaire IGA.

De quoi peut bien souffrir une poule?

Je potasse un peu sur les principales maladies des poules car je n’y connais pas grand-chose en gallinacées.

Et je découvre que les poules sont principalement sujettes à  :

  • la peste aviaire (maladie de Newcastle)
  • la maladie de Marek qui atteint principalement le système digestif et est due à un herpès virus,
  • la maladie d’Aujeszky dont les symptômes sont tremblements, somnolence, baisse de l’appétit, toux importante et difficultés à respirer,
  • la typhose et la pullorose, dues à des bactéries Salmonella,
  • le coryza : infection respiratoire causée par l’action conjointe de herpès virus, calicivirus, reovirus et bactérie chlamydia,
  • les coccidioses, dues à des parasites protozoaires,
  • les vers intestinaux,
  • et enfin les parasites externes les poux ou la gale.

Je commence ma recherche

En tout premier lieu, je vérifie son flux de faisceaux scalaires. Pas de problèmes de ce coté-là.

Je jette un œil à la présence éventuelle d’entités ou âmes errantes. Eh oui! Les animaux peuvent aussi en abriter. Rien à signaler à ce niveau-là.

Je m’assure qu’il ne subit pas l’influence d’un programme de sorcellerie. Rien non plus de ce côté-là. A la campagne, il faut toujours garder l’œil ouvert!

Comme il n’a rien d’un point de vue occulte, je fais une recherche sur les micro-organismes avec lesquels il est peut-être rentré en résonance et qui donc peuvent le perturber. Et je vérifie champignons, levures, parasites externes et internes, cocci, bacilles, anaérobies, virus

Et là, bingo! Je trouve un herpès virus en fréquence 8,3 sur l’antenne de Lecher . Ainsi que 2 parasites intestinaux : 1 cryptosporidium en fréquence 13,7 et 1 entamoeba en fréquence 15,1.

Après avoir pris contact avec mon coq, les relais d’informations et le champ du point zéro, je détruis ces informations perturbantes sur les relais du cœur et sur l’ensemble des ADN et ARN, le tout à la vitesse scalaire, c’est-à dire avec effet immédiat.

Et le tour est joué!

Tout cela ne me prend pas plus que 10 minutes. J’envoie un petit mot au propriétaire du coq pour lui dire ce que j’ai fait et trouvé. Nous convenons qu’il me donne des nouvelles dans 2-3 jours.

Une fois le délai passé, mon jardinier me confirme que son coq va nettement mieux. Son appétit est revenu.

Une semaine plus tard, il a grossi et repris du poil de la bête. Et 2 semaines plus tard, il est de nouveau opérationnel auprès de ses poules, même s’il boîte encore un peu.

Alléluia!

Il ne sert à rien de laisser des symptômes ou des gênes physiques perdurer. Cela amoindrie la qualité de vie. L’harmonisation scalaire IGA peut grandement faciliter le retour à un fonctionnement équilibré du corps, qu’il s’agisse d’animaux ou d’humains.

Alors, retrouvez votre cohérence intérieure. Renouez avec votre pouvoir d’auto-guérison maintenant. Et soyez comme un coq en pâte!

 

 

Raccompagner les entités

Je suis ravie de partager avec toi quelques principes essentiels pour t’apprendre à repérer et raccompagner les entités qui croiseront ton chemin.

Dans cette courte vidéo, je t’explique le B-A-BA de la pratique.

https://youtu.be/Xe6lBsEdQe4

Si tu n’as pas le temps de tout noter, voici le protocole complet de raccompagnement des entités avec utilisation du pendule selon l’IGA.

Protocole raccompagnement des entités

  • Etre ancré, centré, relié Terre-Ciel.
  • Prendre contact avec la ou les entités sur les lieux ou les personnes
  • « Avez-vous le droit de partir?« 
      • Si oui, passer à la question suivante?
      • Si non, leur demander de quitter la personne ou la maison.
  • « Voulez-vous aller vers la Grande Lumière? »
      • Si oui, injonction suivante.
      • Si non, leur expliquer leur état et tenter de les convaincre. En cas de refus, leur demander de quitter la personne ou la maison.
  • « Alors sortez de cette personne ou de ce lieu et venez devant moi »
      • Vérifier que la ou les entités ont bien quitté la personne ou le lieu en les comptant
      • Leur demander si elles sentent l’énergie du vortex du lieu sacré de votre choix.

Perso, j’utilise celui de la Cathédrale de Chartres, mais sentez-vous libre de choisir celui qui vous convient le mieux, à condition que son fonctionnement soit OK.

      • Si oui, passer à l’injonction suivante.
      • Si non (et c’est fort peu probable), choisir un autre lieu énergétique en fonctionnement et questionner à nouveau.
  • « Alors utilisez le vortex de (nommer le lieu sacré choisi) et allez vers la Grande Lumière maintenant!« 

Ainsi tu es sûr de ne pas louper une étape essentielle au bon déroulement de ce travail.

A force de le pratiquer, tu le sauras par cœur, tu l’adapteras à ta personnalité sans toutefois en modifier l’essence et tu n’auras plus besoin de support.

Et si tu n’es pas sûr de toi et que tu as besoin d’aide, prends contact avec moi.

Bonne pratique!

Agnès B.

Manquez-vous d’oxygène?

Avec ou sans masque ?

Comme la grande majorité des personnes que je croise chaque jour dans la rue, vous portez certainement régulièrement un masque.

Et vous le faites soit par:

  • choix et conviction de son utilité,
  • respect des règles et des décrets,
  • contrainte de votre employeur,
  • peur d’être un vecteur du virus,
  • ou simplement par peur de l’amende.

Allez, un peu d’humour avant de poursuivre…

Il y a des tonnes de raison de porter le masque et ce choix vous appartient. Quel qu’il soit, il est respectable. Car vous êtes, comme tout en chacun, dotés du libre-arbitre.

Personnellement, je ne porte jamais de masque, sauf de manière ponctuelle afin d’avoir le droit d’entrer dans des lieux publics et clos (magasins, administration…).

Ce qui motive mon choix, c’est que :

  • j’estime que mon droit inaliénable de naissance est de respirer librement. La respiration est en effet une véritable nourriture. C’est grâce à elle que l’oxygène est apportée aux organes, tissus et cellules via la circulation sanguine,
  • le port du masque de manière prolongée provoque une mauvaise oxygénation de l’organisme et du cerveau. Cela ne peut que nuire à la santé. Sans parler du bouillon de cultures de bactéries et germes qui s’y développent allègrement et, bien sûr, des produits peu recommandables que l’on respire lorsque les masques sont en synthétique : notamment, formaldéhyde et graphène. Petit aparté : le Canada a d’ailleurs rappelé récemment tous les lots de masque contenant du graphène,
  • aussi, ma conviction est que l’on n’attrape pas une maladie de l’extérieur. Ma pratique de thérapeute me permet de l’observer tous les jours. En effet, notre terrain biologique, immunitaire et surtout émotionnel, voire spirituel, favorise ou non l’entrée en résonance avec un virus, une bactérie, un parasite, etc.
Et j’irai même plus loin en citant Anne Givaudan dans son très beau livre « Implants et parasitages » :  Nos émotions, notamment les plus sombres et les plus destructrices, créent des brèches dans nos auras et attirent à nous des entités de l’invisible qui vont se nourrir de leur énergie. Ces entités peuvent ainsi s’immiscer depuis les corps les plus subtils jusqu’à notre corps physique. Ce dernier développera alors ce que la médecine occidentale appelle une «maladie».

La question de la respiration et de l’oxygénation est essentielle

C’est pourquoi je voulais vous faire part de quelques informations glanées lors du live de Me Carlo Brusa de ce soir le 13/04/2021. Et c’est une avalanche de bonnes nouvelles !!!

Bonne nouvelle n°1 : victoire pour la santé des enfants

Déjà il me semble important de signaler une importante victoire passée sous silence dans nos 20 heures favoris.

C’est la décision, en date du 8 avril 2021, par le tribunal des affaires familiales de Weimar en Allemagne, dans une procédure d’urgence, (Az.: 9 F 148/21) avec effet immédiat, d’interdire le port du masque, interdire la distanciation sociale, interdire les tests rapides SARS-CoV-2 et ordonner la reprise immédiate de l’enseignement en présentiel pour deux écoles de la ville. Plus d’infos ici.

Bonne nouvelle n°2 : suspension du vaccin JJ

Est-elle bonne ou mauvaise ? Tout dépend de comment on considère le verre !

Les autorités sanitaires américaines ont proposé mardi la suspension immédiate du vaccin contre le COVID-19 de Johnson & Johnson après l’apparition d’effets secondaires rares chez six personnes, notamment des caillots sanguins, c’est-à-dire des thromboses.

https://www.reuters.com/article/sante-coronavirus-johnsonjohnson-vaccin-idFRL8N2M636N

Donc gardez les yeux bien ouverts et faites circulez l’info ! Elle pourrait être utile à vos proches.

Bonne nouvelle n°3 : au tour des grands!

Et pour finir : après l’Opération Oxychild, concernant les enfants, qui a fait grand bruit, Réaction19 lance l’Opération Oxyjob. Cela vous permettra, à vous qui travaillez et êtes obligés d’être bâillonnés, de mesurer votre taux d’oxygénation sanguine, avant et après avoir été masqué pendant de longues heures.

Vous pourrez ainsi faire part de vos résultats à l’association Réaction19. Et cela permettra au maitre Brusa d’étoffer la plainte qu’il va porter devant la Justice.

Pour cela il vous suffit juste de vous procurer un oxymètre. Quesaco ? C’est un petit appareil peu onéreux qui ressemble à ça.

Les infos sur cette opération Oxyjob seront très prochainement disponibles sur le site de Réaction 19. Alors scrutez le site et abonnez-vous si cette cause vous parait juste.

Portez-vous bien et respirez!

A bientôt,

Agnès B.

Écoutez les araignées

Un animal qui n’inspire pas la sympathie

J’ai toujours eu peur des araignées. Et vous ?

C’est sûr que leur aspect est peu ragoûtant selon nos critères de beauté et de « mignonitude », un terme que j’emprunte à Idriss Aberkane. Mais, bizarrement, l’humain étant plein de contradictions, c’est le principe de la Dualité, je me suis toujours dit qu’une maison saine devait abriter des araignées et qu’il était vraiment essentiel (c’est un peu de l’essence du ciel) de les laisser vivre tranquillement dans leurs coins. Ce sont de discrètes gardiennes du lieu. Finalement, elles ne dérangent personne. En plus, ce sont de fabuleux insecticides naturels, sans effets secondaires et complètement biodégradables.

Et puis, il y a quelques jours, ce message d’un ami est apparu sur ma boîte mail. Et il m’a touché. Aussi, je tenais à vous le partager. Cette épeire diffuse des paroles d’une grande sagesse. Merci à elle d’ouvrir nos consciences et de nous livrer sa médecine.

Oui, l’araignée fait partie des animaux-médecine. Dans « Les Cartes Médecine » de Jamie Sams et David Carson, on peut lire que « l’Araignée, créatrice cosmique, tissa l’alphabet primordial, comme elle avait tissé le rêve du monde avant qu’il ne se manifeste. Il y a des millions d’années, le rêve de l’Araignée a porté fruit.

Le corps de l’Araignée a la forme du huit : deux lobes joints à la taille et auxquels s’attachent huit pattes. L’Araignée est le symbole des possibilités infinies de la création; ses huit pattes représentent les quatre vents du changement et les quatre directions de la Roue de Médecine.

Cette habile fileuse tisse la destinée de ceux qui se font prendre dans ses filets pour lui servir de nourriture : une destinée semblable à celle des humains qui se laissent berner par les apparences illusoires et trompeuses du monde physique et ne savent pas voir, au-delà de l’horizon, les autres dimensions de la réalité. »

Message d’une épeire canalisé par Hervé Chapaud le 04/03/2021

Alors voici le message d’une épeire, à lire ou à écouter. Avec un petit montage de mon cru, sans prétention aucune, car ce n’est pas mon métier.

« Je te salue, petit frère. Avoue que ce n’est pas souvent qu’une créature telle que moi s’adresse ainsi à un humain. D’ordinaire, nous sommes l’objet de votre rejet, et nous sommes perçues dans votre imaginaire et votre mental comme des êtres maléfiques, dangereux, et bien souvent nous périssons sous vos coups. Nos toiles sont détruites, et bien peu reconnaissent notre droit à vivre, exister, et nous développer.

La source nous a confié un rôle très important. Sans nous, vous seriez envahis par une nuée d’insectes qui vous causerait bien plus de soucis que nous ne le faisons. Entre mouches, moucherons et moustiques, pour l’essentiel, nous participons à un maintien de l’équilibre sur votre terre. Les plus importantes de mes sœurs, comme les mygales et les tarentules, régulent à leur manière les populations de souris, rats, rongeurs, et dans certaines contrées affrontent en combat singulier des populations de scorpions.

Nous ne voulons pas entrer en conflit avec les humains, mais il est vrai que nous aussi pouvons nous épanouir discrètement à l’ombre de vos habitations, quand ce n’est pas à l’abri dans des recoins sombres. De tant à autre des fileuses, inoffensives pour vous, se manifestent à vos regards. Merci d’enseigner à vos enfants le respect que nous méritons pour les services que nous rendons à vos existences par notre fonction de nettoyeurs. Bien sûr, il arrive que des morsures de temps à autre nous rappellent à votre souvenir, mais d’une manière générale, nous ne sommes pas une espèce agressive.

Si je viens te parler quelques instants c’est pour te parler des consciences qui composent la totalité de la création. Rien n’a été laissé au hasard par la Conscience Créatrice Universelle, ce Père Mère Source qui apprend à se connaître à travers le Créé, dont vous êtes, et dont nous sommes aussi. Nous aussi sommes une conscience, nous aussi avons en nous une part de la Source pour accomplir notre mission au sein de ce monde, nous aussi avons l’instinct de conservation, de survie, et de transmission de la vie. Comme vous en ce monde de 3ème dimension, ce monde de matière. Mais tout est vibration, tout est énergie vous le savez. Et tout ce que vous faites a, sans que vous vous en doutiez si vous êtes tant soit peu encore englué dasn les vibrations de la densité, des répercussions sur votre monde, et sur tout l’univers. Et c’est là la raison essentielle de ma venue vers toi.

Je sais que tu as eu dans ton enfance une appréhension profonde envers les êtres de mon espèce, et cela a peuplé ton esprit de cauchemars et de craintes. Il est vrai que s’endormir dans une chambre et voir quelques sœurs courir le long des murs n’a rien de spécifiquement réjouissant ou apaisant. Mais avec le temps, tu es venu à respecter les formes de vie, à tenter de comprendre leur rôle et leur contribution, et maintenant tu penses Lumière. Je sais que lorsqu’une destruction est à opérer, pour te protéger, ou te nourrir, tu sublimes ton acte en offrant de l’amour à travers tes gestes, et pour les créatures qui t’alimentent, tes remerciements sont implicites pour le sacrifice qu’elles ont faites pour ton bénéfice.

Je souhaite attirer ton attention, et celle de ceux qui vont lire ce message, sur l’une de nos œuvres les plus méconnues, source pour beaucoup d’entre vous de gestes de rage, et pourtant tellement utile à la vie dans votre monde. Hormis des amateurs de films animaliers et de chasse photographique, vos sociétés qui tendent à éradiquer toute trace de la Nature, remplaçant même des arbres centenaires par des centres commerciaux ou des logements de béton, et les prairies et espaces verts par des rubans de bitume stériles, détruisent ce qui serait pour vous un signe de l’harmonie qui règne dans la création, de l’infiniment petit à l’infiniment grand, j’ai nommé nos toiles d’araignées.

Déjà la matière qui la constitue a été analysée par vos savants actuels comme étant plus résistante que le plus solide de vos fils d’acier. Au point que des recherches sont faites pour en faire, par tissage, des gilets pare-balles ultra perfectionnés, et d’une légèreté inégalée. Voyez aussi la résistance de cet ouvrage face aux ondées qui peuvent la frapper. Mais au-delà de la matière, je voudrais attirer votre attention sur la toile elle-même, sa construction, l’assemblage des fibres, non seulement pour en faire un piège redoutable pour les proies, mais aussi une vaste caisse de résonance qui indique à l’araignée, qui garde une de ses huit pattes en contact permanent avec sa toile et l’avertit qu’il est temps de venir se saisir ou de la mouche ou du papillon qui s’est englué dans les rets, et se débat.

Car si vous faisiez bien attention à cette simple toile, votre conscience pourrait y voir une représentation de votre univers entier. Cette toile est une grille, avec ses croisements, ses enchevêtrements, et le moindre objet ou être qui vient la toucher en un seul point, fut-il minime, résonne sur l’ensemble, fait vibrer et avertit l’araignée, où qu’elle se trouve, au centre de la toile, ce qui est souvent le cas chez nous les épeires, ou en bordure pour d’autres consœurs qui se cachent soit sous une feuille soit dans un abri confectionné.

Là où je veux en venir c’est que la toile est à l’image disais-je de votre univers. Les planètes, les étoiles, les galaxies, par milliards, sont comme les croisements sur notre toile. Et vous-mêmes, petits humains, êtes sur une de ces planètes, votre Mère la Terre, consciences en mouvement, en interaction avec d’autres formes de vie, si multiples. La Terre est elle-même une toile, et chacune des créatures en elle, sur elle et au dessus d’elle, est étroitement reliée à elle. Et vos actions, vos décisions, vos pensées, vos paroles sont des vecteurs d’énergie qui vont faire vibrer la toile dont vous faites partie, et va impacter l’ensemble. Tous les êtres, et la Terre elle-même.

Et lorsque la Terre réagit, par la place qui est la sienne sur la vaste toile de l’univers, sa vibration va alerter au primer abord son Père le Soleil, et ses sœurs du système planétaire, puis par ricocher les systèmes planétaires voisins, tels que Sirius, ou les Pléiades, et bien d’autres, puis toute votre galaxie, la Voie Lactée, et ainsi toutes les galaxies sœurs de l’univers seront touchées par la vibration émise par votre planète, qu’elle soit de souffrance ou de joie.

Aussi, rien de ce qui se passe sur votre terre ne peut être ignoré par les milliards de consciences qui sont la réalité de la création. Chaque planète, soleil, galaxie se trouve à la croisée de la vaste toile que la Source a déployée, et qui lui permet de se mieux connaître à chaque instant, et de tout connaître en tout lieu, et en chacune de ses créatures. Ainsi vous comprendrez, je l’espère, comment vous êtes Un avec la Source, et un avec toute la création. Le Christ, l’Amour du Créateur, ne disait-il pas : « ce que vous faites au plus petit d’entre vous, c’est à moi que vous le faites ». Ainsi vous êtes réellement unis par des liens invisibles de la fraternité. A l’échelle humaine, vous êtes une seule race, et chacun, individuellement, a été doté de cette étincelle divine qui vous relie à ce Père Mère Source. A ma modeste échelle, je suis moi aussi une représentation de cette vibration magnifique car rien de ce qui se passe sur ma toile ne peut passer inaperçu. Je sais tout, je ressens tout.

Alors, vous comprendrez, petits frères humains, pourquoi lorsque pendant des millénaires les humains ou des non-humains sont venus implanter sur cette terre des croyances, établir des règnes de dominations, de réduction en esclavage, les fibres de la toile de l’univers se sont mises à vibrer au rythme des pensées à basses vibrations que les humains ont émises en rafales. Et les planètes, les êtres des étoiles ont ressenti les égrégores sombres que l’humanité a créé pendant des siècles. Alors des visites régulières ont été opérées par des êtres de grande sagesse qui sont venus enseigner des humains, les assister, mais sans jamais interférer sur leur libre arbitre. Ce furent cependant des prémisses aux réveils futurs, et de grandes âmes se sont incarnées au fil du temps pour redonner espoir et courage aux êtres dans la tourmente.

Il en a été de même lorsque les forces sombres ont alimenté les énergies de division, de destruction, notamment en faisant souffrir la planète Terre, par les explosions atomiques, aux effets désastreux au-delà des confins de votre système solaire, les attaque incessantes sur sa peau, par vos mines, carrières, ou en la vidant de son sang, que vous appelez pétrole. L’alarme a sonné dans l’immensité de votre univers, car ces pratiques n’étaient aucunement motivées par la sagesse, la compassion et l’amour, mais exclusivement par l’appât du gain matériel, l’assouvissement des désirs de puissance, de domination, de jouissance, au bénéfice de quelques-uns, humains et non humains qui ne peuvent mener qu’à la destruction. Et font peser un risque mortel sur la vie dans son ensemble.

De même que lorsque ma toile est détruite, je me précipite pour réparer les dégâts, et reconstruire l’harmonie, de même les êtres des étoiles sont venus en masse, surtout depuis le début du siècle passé, pour surveiller au plus près l’évolution de votre société qui peut déstabiliser et détruire une grande partie de la création. La Terre, en tant que pleinement consciente des souffrances qu’elle endure, encore aujourd’hui, a demandé depuis des années l’aide de ses sœurs et au-delà à la Conscience Créatrice Universelle. Ses hurlements ont été entendus. Vos dirigeants pour la plupart ont refusé notre aide et nos conseils de mettre au rebut toutes vos technologies mortifères, avides de conserver pour eux le bénéfice de ce que nous pouvions offrir à toute l’humanité. Ainsi ils ont refusé tout ce qui aurait permis aux humains de rentrer depuis plus de 70 ans dans un véritable âge d’or, sans pollution, sans maladie, sans destruction de vos environnements, sans cupidité, dans une civilisation de partage, de bienveillance, où l’Amour est la règle, la sagesse prédomine, et l’abondance règne. Avec la présence aimante de tous vos frères de l’espace.

Ce temps sombre vient à sa fin. Non seulement pour votre bonheur, mais pour celui de la Terre, de toute la vie qu’elle alimente et soutient en elle, et mais pour toute la création. Toujours ce principe de résonance. De loi divine de cause à effet, que vous connaissez bien maintenant. Nous savons que les temps changent, nous savons que les énergies puissantes se déversent sur la Terre, et nous ne sommes pas épargnées, nous les araignées, au même titre que tout ce qui vit. Contrairement à vous les humains qui n’avaient pas pour la plupart encore pris l’habitude de vous ancrer en vous-mêmes, nous les araignées, et beaucoup de consciences présentes avec vous sur la Terre, nous ne nous projetons pas dans le futur. Nous vivons au présent, savourons le moment, et n’avons pas de crainte particulière ou même d’attente quant à ce que nous aurons demain. Nous sommes unis avec le Créateur, même si notre mode de communication n’est pas aussi subtil que le vôtre, mais nous avons recours, comme en ce moment avec ce cher canal, à la télépathie. Qui deviendra votre mode usuel d’échange dans le futur. Cela concerne absolument toutes les créatures de l’univers, et cela viendra peu à peu, au fur et à mesure que les consciences s’éveilleront dans les mois et années à venir.

Pour ma part, je reste égale à moi-même, accomplissant la tâche que la Source a prévu pour mon existence. Sereine au centre de ma toile, j’attends que la Créateur pourvoie en abondance à ma subsistance, et à ma vie, au jour le jour parfaitement stable dans ce présent qui me convient bien. Je suis tellement au calme ainsi. Je goûte aux plaisirs de la vie qui est la mienne, sans fantasmer, sans élucubrer d’aucune manière. Demain n’existe pas, Hier n’existe plus, mon temps n’est pas le vôtre. Je suis, et je suis bien. Uni avec mon créateur, comme le sont les créatures de la nature, de vos campagnes, forêts, rivières, mers. Comme les oiseaux, les poissons, qui suivent leur route sans se préoccuper de quoi demain sera fait.

Il vous faudrait, petits humains, regarder autour de vous pour respirer le calme qui nous habite, vivre l’acceptation qui est la nôtre de notre rôle à tenir dans ce monde de 3ème dimension. Alors vous pourriez rentrer dans la paix, la vraie, que dispense la Source lorsque le tumulte extérieur ne vous atteint plus, et que votre ancrage en votre cœur sacré fait vibrer la corde, comme un fil de ma toile le fait pour m’alerter, et vient se relier au Créateur qui entrera alors en contact avec vous, et vous emplira de son amour infini, et de sa sérénité. Demandez et vous recevrez. Donnez, pour recevoir. Vous récolterez ce que vous aurez semé.

Je vous souhaite de vous abandonner ainsi, faisant taire toutes vos pensées, qui ne sont que les miasmes de votre mental, de votre ego, pour vous empêcher de créer l’unité en vous. Moi, petite épeire, je vous le dis simplement : je suis sans doute plus heureuse que beaucoup d’êtres humains, tiraillés par leurs peurs, la peur du manque, des envies d’avoir, encore et encore, mais qui au final ne vous satisfont jamais. Bonheur et possession font rarement bon ménage. Faites comme moi : soyez, existez. Cultivez de toutes les manières possibles le verbe : être. Et alors vous serez tout, vous serez Un, vous ferez partie de cet Univers, mais qui est aussi totalement en Vous. Et aussi bizarre que cela paraisse, vous serez unis à moi, et à toute vie de cet univers, sur cette Terre et ailleurs.

Ensemble, nous franchirons alors la porte étroite qui nous amènera dans un plan supérieur de vibrations où l’Amour et la Lumière auront triomphé au vu et su de tous. Comment penser ce futur ? Qui peut dire à quoi ressemblera ce nouveau monde ? A votre niveau, et avec le développement spirituel qui est le vôtre, réel ou potentiel, prenez le temps simplement de rêver la beauté, la bienveillance, le partage , la joie. Et vous verrez cela advenir. Éveillez en vous votre authentique pouvoir de co-création. Travaillez à vous débarrasser de vos croyances multimillénaires, respirez à chaque inspiration des énergies élevées et bienfaisantes et à chaque expiration exhalez vos craintes, vos peurs et vos pensées à basses vibrations.

Je vais vous laisser réfléchir à tout ce je vous ai relaté. Sachez que parfois, et ce n’est pas vantardise que de dire cela, il y a plus de sagesse dans des petites créatures qui vous semblent insignifiantes, mais tout, absolument tout, a une raison d’être dans la Création merveilleuse du Père Mère Source. Peut être aujourd’hui ai-je fait ma part de l’ouvrage pour votre édification, en toute modestie, et en restant à ma place. Je suis heureuse d’avoir pu communiquer avec ce canal qui m’est cher. Je vous aime, à ma manière, en tant que créature de la Source. J’espère que vous m’aimerez de la même manière, sans orgueil, et dans le respect de la vie que je représente. Merci de m’avoir suivie jusque là. Je vous laisse désormais en paix. Je suis une épeire. »

Merci aux araignées! Merci à Hervé!

Agnès B.

Soldats de l’ombre

Chères lectrices, chers lecteurs,

Voici quelques infos que j’ai glanées ici et là.

Notre rôle à tous est extrêmement important. Il ne faut pas perdre de vue que ce sont toujours les petits ruisseaux qui font les grandes rivières.

Merci aux soldats numériques

Pour commencer, voici un hommage à tous les gardiens de l’humanité, selon l’expression de JJ Crèvecoeur.

Et dans la foulée, cette petite capsule d’un soldat numérique. Aussitôt mise sur YT, elle a été censurée. C’est un gage qu’il s’y dit des choses qui dérangent les sphères qui se croient supérieures : La capsule 33 de La Croix du sud.

Si tu avances et tu recules…

Dans la série douche chaude/ douche froide -une méthode particulièrement actuelle-, alors que l’Union Européenne avait voté pour la non-obligation vaccinale lors de sa résolution 2361, on nous annonce il y a quelques jours que la Commission européenne présentera en mars un projet de « passeport vert » numérique attestant d’une vaccination contre le Covid-19 ou de tests négatifs. Ce passeport sera nécessaire pour se déplacer et traverser les frontières, mais il pourrait aussi être envisagé pour accéder aux restos, théâtres, cinés, salles de sport, entreprises, qui sait?!? Ce qui était, depuis plusieurs mois, présenté comme des fakenews et des délires de complotistes devient la réalité d’aujourd’hui!!!

Une pétition est en ligne pour exprimer votre désaccord : https://petitions.assemblee-nationale.fr/initiatives/i-280

Alors profitez-en et partagez autour de vous afin qu’il y ait un raz-de-marée de signatures.

Un agneau parmi les loups

Petite note encourageante! Je vous propose d’écouter le message fort d’Antonio Guterres, secrétaire général de l’ONU.

Évidemment, sa parole va à contre-courant du narratif des gouvernements et des média mainstream qui sont à leur solde et à leur botte : elle est donc passée tout à fait inaperçue.

Nous sommes la Vie

Et, pour se mettre un peu de baume au cœur, je partage cette belle initiative qui a eu lieu hier à la Gare du Nord : « Danser encore ». Eh oui! Il faut continuer à danser, à rire, à aimer, à vivre, à aimer la vie. Car la nouvelle norme que les ténèbres tentent d’imposer est tout simplement la négation de la Vie.

Restons forts et joyeux! Que la Lumière brille dans vos cœurs et jusqu’au fin fond de l’Univers!

A bientôt,

Agnès B.

 

 

 

 

 

Dire adieu au tabac

Chère lectrice chers lecteurs,

Je voulais vous remercier pour l’engouement que vous avez eu pour mes petits sachets de plantes à fumer.


Arrêter le tabac, lâcher la nicotine: oui, c’est possible! Et cela peut être réalisé de manière fluide, sans stress, sans manque, sans compensation alimentaire et sans prise de poids! Oui, oui, vous avez bien lu.
Je vais vous raconter mon histoire puisque je suis maintenant ex-fumeuse de tabac à rouler depuis 5 mois. En septembre 2018, j’ai décidé de passer de la dépendance au plaisir, en arrêtant définitivement le tabac mais en gardant la possibilité de fumer de temps en temps des plantes sans nicotine et donc sans addiction

Pour en savoir plus sur les plantes que vous pouvez fumer, je vous invite à visiter cette page : http://pfly5510.odns.fr/2018/09/17/plantes-a-fumer/

Au début, ça a été très difficile, je ne vais pas vous le cacher. Pendant une bonne semaine, j’ai fumé comme un pompier mon smoking mix sans tabac mais je me suis acceptée avec ma dépendance et mon manque et j’ai laissé faire. Puis, peu à peu, j’ai eu de moins en moins envie de fumer. Au bout de 3 semaines, un jour, je me suis rendue compte que je n’avais pas fumé de toute la journée : il était déjà 22 heures! Là, je savais que j’avais franchi une étape essentielle.


Aujourd’hui 5 mois après le début de cette aventure, je fume environ une cigarette de plantes par jour. Mais il y a des jours où je ne fume pas, et d’autres où j’en fume deux. Il n’y a plus de règle, je ne suis plus sous emprise, je ne suis plus totalement prévisible, et je me sens libérée de mes chaînes. Si je n’ai pas le temps de fumer, c’est-à-dire de me poser tranquillement et d’apprécier chaque bouffée de ces délicieuses plantes, alors je ne fume pas. Je peux reporter mon geste à plus tard, à dans plusieurs heures voire plusieurs jours, cela ne me pose aucun problème.

Si, vous aussi, vous souhaitez dire adieu au tabac, rompre définitivement avec la nicotine, tout en gardant le plaisir du geste de fumer de temps en temps, je vous invite à visiter ma boutique. Le délicieux smoking mix que je vous ai préparé avec amour vous apportera la sérénité et le soutien nécessaires pour mener à bien ce petit défi. Alors, prêt?

J’invite aussi toutes celles et ceux qui ont déjà testé le smoking mix à laisser un petit mot sur leur expérience dans les commentaires plus bas.

Bonne santé à toutes et tous,

Prenez soin de vous,

Agnès Burnet