Archives du mot-clé câble USB de mise la terre

Réaliser un câble USB de mise à la terre

Entourant les appareils électriques tels que les imprimantes, les écrans de télévisions et d’ordinateurs, les téléphones DECT ou filaires, un champ électromagnétique (CEM) basse fréquence (50Hz) assez fort est bien présent  : il s’étend à 2,50 mètres sans peine. Il faut veiller à mettre ces différents appareils à distance raisonnable des lieux de stationnement/repos dans tous les cas !

Car ce champ électromagnétique perturbe le fonctionnement électrique de votre corps et de ses cellules. Ainsi lorsque vous êtes en train de travailler à votre bureau devant votre ordinateur, avec l’imprimante non loin et le DECT à proximité, pas évident de se tenir éloigné des CEM et votre corps subit un stress électrique intense.

Les CEM basse fréquence (comme les CEM hautes fréquences d’ailleurs, mais c’est une autre histoire) contribue à ouvrir la barrière hémato-encéphalique (BHE), qui est la barrière sang-cerveau, qui protège votre cerveau des agents pathogènes, des toxines et des hormones circulant dans le sang. Elle représente un filtre extrêmement sélectif, à travers lequel les aliments nécessaires au cerveau sont transmis, et les déchets sont éliminés.

Il est donc extrêmement important de réduire au maximum les CEM pour que le corps puisse maintenir sa capacité naturelle à être en bonne santé, en équilibre.

Comment minimiser le champ basse fréquence?

Il existe une solution pour minimiser voire annuler ce champ pour les appareils munis d’un port USB, c’est de prendre un câble avec une prise USB  et de le relier à la terre. On peut en acheter un, mais c’est assez cher. On peut aussi le fabriquer soi-même.

Attention, la première chose à vérifier bien sûr est la qualité de la mise à la terre de votre logement. Si possible entre 10 et 20 ohms. Une petite anomalie à signaler en ce début bien entamé de 21e siècle : dans une ville comme Paris, notre belle capitale, 40 à 50 % des immeubles ne sont pas reliés à la terre.

Méthode

Voici le fruit de mon électrosensibilité et du bidouillage mis au point par un électricien (R. Cardim).

Prenez un câble muni d’une prise USB dont vous n’avez pas besoin.
Couper l’extrémité non USB du câble, le dénuder sur 2 ou 3 cm en faisant bien attention à ne pas couper la tresse.
Quand le câble est dénudé, vous verrez clairement une tresse et plusieurs fils emballés dans une gaine alu.
La tresse, c’est la masse qui va servir de terre.

On retire les fils de leur gaine alu, on les coupe de façon à ce qu’aucune extrémité de fil n’en touche une autre (ceci afin d’éviter les court-circuits).

On scotche les fils ainsi coupés ensemble. On coupe la gaine alu à ras.

On vrille la tresse de masse sur elle-même, on y met de la soudure pour la rigidifier, on l’introduit dans la pince-crocodile, on remet un peu de soudure et on écrase l’embout creux de la pince-crocodile sur la tresse soudée avec une pince universelle ou multiprise.

Pour finir, on remet un coup de scotch autour du câble et de l’embout de la pince-croco.
Et voilà, le tour est joué.

Il ne reste plus qu’à connecter ce câble USB à votre appareil et la pince-croco sur la terre d’une prise électrique murale : et là plus de champ basse fréquence. Lorsque l’on connecte de cette façon un serveur Freebox par exemple, eh bien, on fait d’une pierre deux coups. Car tous les appareils reliés au serveur, la box HDMI et le téléphone DECT, seront eux aussi à la terre.

On peut ainsi connecter à la terre tout appareil muni de port USB et n’ayant pas de fiche de terre afin de réduire la pollution basse fréquence en évacuant les CEM, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.

Bonne création.

Et si vous avez besoin d’une expertise électromagnétique complète de votre domicile, n’hésitez pas à me contacter.

Déconnecter le DECT et le CPL de la Freebox Revolution

Déconnecter le DECT de la Freebox Révolution

Voici la trouvaille et les explications de Vincent Givord.

Bonne nouvelle dans le domaine des hautes fréquences : il est enfin possible de déconnecter l’abominable DECT qui pollue la Freebox V6 dite Révolution.

Méthode

Pour ce faire, pas besoin de passer par l’interface internet. On va directement sur la Freebox.
On commence par débrancher la Freebox puis on la rebranche, ce qui télécharge automatiquement la dernière mise à jour de soft.
En l’occurrence, cette option de déconnection DECT est apparue avec la version 1.1.6
Quand l’heure est s’affiche, appuyer sur la flèche jaune dirigée vers la droite
Le menu suivant s’affiche. Choisir le chemin avec les mots en gras soulignés

ADSL
Air Media
Afficheur
Connexion
Fibre
Téléphonie >
Système
Wifi

Journal Appel
Pin DECT
enregistrements >
désenregistrements
DECT

ouvert
fermé

Le wifi est déconnectable par le biais du menu wifi très simplement
Reste la problématique du CPL…
Car les box Internet et TV sont reliées/reliables par CPL via le transformateur qui alimente chacune des box et qui possède un câble en plus (CPL). C’était le cas chez le consultant chez qui j’étais et j’ai senti la différence (et lui aussi) quand on a débranché les connexions. Il y a normalement moyen de les relier par câble directement hors CPL.

Déconnecter le CPL de la Freebox Révolution

En effet le CPL transforme votre circuit électrique en antenne, sauf s’il est entièrement réalisé en câble blindés (ce qui est rarement le cas).

Pour déconnecter le CPL, rien de plus facile. Il suffit de :

  • débrancher la partie éthernet du cordon qui relie le Freebox server au Freeplug pour ne laisser brancher que la connectique électrique,
  • connecter le Freebox Server à l’ordinateur à l’aide d’un câble éthernet

Comment minimiser le champ basse fréquence?

Entourant la Freebox, un champ électrique BF est bien présent et s’étend à 2,50 mètres sans peine. Il faut veiller à mettre la Freebox à distance raisonnable des lieux de stationnement/repos dans tous les cas ! Mais il existe une solution pour minimiser voire annuler ce champ, c’est de prendre un câble avec une prise USB et de le relier à la terre. On peut en acheter un, c’est assez cher. On peut aussi le fabriquer soi-même.

Méthode

Voici le fruit de mon électrosensibilité et du bidouillage mis au point par Roy Cardim.

Prenez un câble muni d’une prise USB dont vous n’avez pas besoin.
Couper l’extrémité non USB du câble, le dénuder sur 2 ou 3 cm en faisant bien attention à ne pas couper la tresse.
Quand le câble est dénudé, vous verrez clairement une tresse et plusieurs fils emballés dans une gaine alu.
La tresse, c’est la masse qui va servir de terre.

On retire les fils de leur gaine alu, on les coupe de façon à ce qu’aucune extrémité de fil n’en touche une autre (ceci afin d’éviter les court-circuits).

On scotche les fils ainsi coupés ensemble. On coupe la gaine alu à ras.

On vrille la tresse de masse sur elle-même, on y met de la soudure pour la rigidifier, on l’introduit dans la pince-crocodile, on remet un peu de soudure et on écrase l’embout creux de la pince-crocodile sur la tresse soudée avec une pince universelle ou multiprise.

Pour finir, on remet un coup de scotch autour du câble et de l’embout de la pince-croco.
Et voilà, le tour est joué.

Il ne reste plus qu’à connecter ce câble USB à la Freebox et la pince-croco sur la terre d’une prise électrique murale : et là plus de champ basse fréquence, sur la Freebox, sur la box HDMI et le téléphone DECT qui y sont reliés.

On peut ainsi connecter à la terre tout appareil muni de port USB et n’ayant pas de fiche de terre afin de réduire la pollution basse fréquence en évacuant les CEM, c’est-à-dire les champs électromagnétiques.